Chez Tyco Electronics, les syndicats menacent de passer à l'action

04/06/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Chez le spécialiste des composants électroniques Tyco Electronics à Kessel-Lo, les syndicats émettent de sévères critiques vis-à-vis de la direction, parce que celle-ci rejette leurs propositions.

Chez le spécialiste des composants électroniques Tyco Electronics à Kessel-Lo, les syndicats émettent de sévères critiques vis-à-vis de la direction, parce que celle-ci rejette leurs propositions.

Dans le cadre des négociations relatives au licenciement collectif de 35 employés et cadres, la direction de Tyco Electronics ne souhaite pas examiner les alternatives proposées par les syndicats et entend tout régler aussi rapidement que possible, selon les syndicats. Ceux-ci ont donc demandé l'intervention d'un conciliateur social et menace d'entreprendre des actions.

A Kessel-Lo, l'entreprise occupe 409 ouvriers et 464 employés. Elle conçoit et fabrique des produits câblés à base de cuivre et de fibre optique pour des applications dans les télécommunications.

Le licenciement collectif s'inscrit dans une restructuration mondiale par laquelle la multinationale supprime 21.000 emplois. 12 collaborateurs ont déjà été remerciés début février et actuellement, une dizaine d'autres sont en préavis avant la prépension. Au terme du nouveau licenciement collectif, il est possible que d'autres emplois soient encore supprimés. Selon les syndicats, le personnel est très inquiet.

C'est fin avril que la direction a fait part de son intention de réaliser un licenciement collectif en raison de la crise économique globale qui a provoqué une forte chute de la demande de beaucoup de produits fabriqués par l'entreprise. Mais elle soulignait aussi alors que l'avenir de la filiale de Kessel-Lo restait assuré.

Source: Belga

Nos partenaires