Chez Proximus, les syndicats se mobilisent pour une nouvelle grève le 22 mai

20/05/08 à 09:30 - Mise à jour à 09:29

Source: Datanews

Une nouvelle action de grève est quasiment inévitable chez l'opérateur GSM Proximus. La réunion d'hier entre les syndicats et la direction de Belgacom n'a en effet pas fourni les garanties requises pour le personnel, selon le représentant syndical de la CNE, Robert Veekman.

Une nouvelle action de grève est quasiment inévitable chez l'opérateur GSM Proximus. La réunion d'hier entre les syndicats et la direction de Belgacom n'a en effet pas fourni les garanties requises pour le personnel, selon le représentant syndical de la CNE, Robert Veekman.

Chez Proximus, on avait déjà fait grève le 5 mai. Une nouvelle journée d'action est donc prévue pour le 22 mai. Les syndicats espéraient encore pouvoir l'éviter, mais les garanties requises pour le personnel n'ont pas été obtenues. "La seule chose que la direction a déclarée, lundi, c'est qu'elle était prête à négocier, tout en ne pouvant rien promettre de concret en ce qui concerne par exemple l'emploi", selon Veekman.

Le personnel de Proximus sera intégré le 1er septembre dans l'organisation Belgacom. Selon les syndicats, cela cache une restructuration. Des emplois et des responsabilités disparaîtraient, ce que la direction conteste.

Demain, les deux parties vont se rencontrer, mais les syndicats commenceront en tout cas à mobiliser leur base en prévision du 22 mai. Tout comme pour la grève précédente, le siège central de Proximus à Bruxelles sera fermé, mais le trafic GSM ne sera, lui, pas perturbé.

Source: Belga

Nos partenaires