Cherchez la femme

23/10/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Il faisait gris et pluvieux à Paris ce jour de rentrée scolaire là, lorsque Pat Russo, par ailleurs nullement dans le besoin, apprit qu'elle était renvoyée par la petite porte à ses chères études américaines. La dame de fer était remplacée par le flamboyant Néerlandais Ben Verwaayen, dont la mission fut de tirer Alcatel Lucent du pétrin et d'ouvrir toutes grandes les portes des antichambres françaises.

Il faisait gris et pluvieux à Paris ce jour de rentrée scolaire là, lorsque Pat Russo, par ailleurs nullement dans le besoin, apprit qu'elle était renvoyée par la petite porte à ses chères études américaines. La dame de fer était remplacée par le flamboyant Néerlandais Ben Verwaayen, dont la mission fut de tirer Alcatel Lucent du pétrin et d'ouvrir toutes grandes les portes des antichambres françaises.

Résultat? 12.000 emplois perdus. Il y a trois ans, au printemps de 2005, on assista à un bain de sang similaire, lorsque Carla Fiorina fut écartée chez HP au profit d'un homme, Mike Hurd. Elle avait été dégommée suite à la reprise de Compaq par HP. Résultat? 15.000 emplois supprimés. Mike Hurd a ensuite repris EDS. Résultat? 24.600 emplois sur la sellette. Qui a dit que les femmes sont dures en affaires? Elles devraient l'être pourtant, si elles veulent survivre dans les bastions masculins, où règnent la testostérone et la sueur.

Le licenciement de ces deux femmes PDG apporte en tout cas de l'eau au moulin de ceux qui estiment onn sans cynisme que les femmes sont incapables de diriger des grandes sociétés'. Entre autres inepties.

Notre sélection des femmes les plus influentes de l'IT belge démontre le contraire. Qui plus est, nous avons eu bien du mal à choisir notre top dix parmi les plus de 25 candidates. Honnêtement, notre rédaction est, tout comme les départements IT, quasi exclusivement masculine, même si nous en avons un peu plus que la moyenne de 10% dans le secteur ICT. Des femmes de caractère aussi. Des mères parfois. Une directrice générale me disait récemment encore son étonnement de voir tant d'hommes venir pleurer dans son gilet. A tel point qu'elle en était parfois découragée, mais c'était là aussi le genre de relation avec son personnel qu'elle devait mener à bien. Heureux ces PDG qui peuvent diriger, écouter, se mettre dans la peau d'autrui et faire quand même la pluie et le beau temps. Les hommes, volontiers râleurs et fanfarons, prenez-en de la graine...

Nos partenaires