Chèque repas électronique: Monizze séduit la grande distribution

23/09/11 à 09:24 - Mise à jour à 09:24

Source: Datanews

Ayant reçu début septembre l'agrément comme émetteur de chèques repas électroniques, Monizze est désormais accepté par Colruyt, Carrefour, Delhaize et Aldi.

Chèque repas électronique: Monizze séduit la grande distribution

Ayant reçu début septembre l'agrément comme émetteur de chèques repas électroniques, Monizze est désormais accepté par Colruyt, Carrefour, Delhaize et Aldi.

Cela fait maintenant plusieurs années qu'il est question du chèque repas électronique pour remplacer le chèque papier remis à environ 1,3 million d'employés dans notre pays. Avec des avantages évidents tant pour les marchands que pour les employeurs et leurs collaborateurs, que ce soit en termes de coût, de facilité d'utilisation, d'écologie, de rapidité et simplicité, etc. Reste qu'il a fallu attendre la fin de l'été pour voir Edenred, Sodexo et Monizze obtenir l'agrément comme émetteur de chèques repas électroniques.

Et les choses s'accélèrent désormais puisque Monizze vient d'annoncer être le seul émetteur à être accepté notamment auprès de Colruyt, Carrefour, Delhaize et Aldi. Soit un réseau d'acceptation unique dans notre pays, sachant que 80% des chèques repas papier sont utilisés dans les grandes surfaces. Après l'acceptation depuis mai dernier dans les Colruyt, y compris Okay et Bioplanet, c'est donc la majorité de la grande distribution qui accepte désormais la carte électronique de Monizze, aujourd'hui sous la forme d'une carte à puce de type contact, mais demain sans doute avec une carte sans contact et ultérieurement encore par le biais d'un GSM ou d'un smartphone. Monizze précise que sa carte est techniquement acceptée sur plus de 120.000 terminaux, terminaux compatibles avec les autres moyens de paiement bancaire.

Aux dires des initiateurs du projet, Jean-Louis Van Houwe et Stéphane Jacobs, ce succès s'explique par le partenariat avec PayFair qui propose une solution en ligne conforme aux conditions posées par Comeos, qui représente le secteur de la distribution et des services en Belgique. Monizze se veut par ailleurs une alternative aux acteurs établis du chèque repas papier, en offrant des conditions financières concurrentielles, comparables à celles du réseau Bancontact/Mister Cash.

A terme, Monizze espère s'approprier de 15 à 20% du marché du chèque repas électronique, sachant qu'en Espagne, l'outsider face aux 2 géants a conquis près de 25% du marché après 3 ans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires