CheckThis récolte 730.000 euros aux Etats-Unis

13/06/12 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Datanews

CheckThis a recueilli 910.000 dollars (730.000 euros) lors d'une ...

CheckThis récolte 730.000 euros aux Etats-Unis

CheckThis, la plate-forme de microédition du Bruxellois Frédéric della Faille, a recueilli 910.000 dollars (730.000 euros) lors d'une phase de capitalisation aux Etats-Unis. della Faille utilisera cet argent pour continuer de développer la version bêta de CheckThis et pour conquérir l'Amérique. CheckThis est un service conçu pour les gens qui n'ont pas assez de 140 signes, mais n'ont pas pour autant envie de mettre en oeuvre un nouveau blog ou Tumblr. Avec la plate-forme de della Faille, les internautes peuvent en quelques secondes créer une page web attractive et partager directement des informations sur les réseaux sociaux.

Une fois votre page web éditée, vous pouvez tenir à jour les statistiques sur un tableau de bord (comme le nombre de visiteurs uniques, etc.) et ajouter ou retirer éventuellement des informations. della Faille lui-même décrit sa plate-forme comme un service qui oscille entre 'rien' et un blog, ou encore comme un 'tweet avec pièces jointes'.

Son objectif était de créer un outil de publication qui facilite la vie des gens, lorsqu'ils surfent sur le web pour vendre un produit ou insérer une offre d'emploi.

Depuis que CheckThis a été lancée en octobre dernier, 10.000 pages personnalisées y ont déjà été créées (della Faille parle de 4.000 par mois), et ce sans la moindre forme de marketing. Une seule page serait en moyenne consultée 260 fois.

En février, Frédéric a en outre remporté le concours des startups Seedcamp à Londres, auquel avaient pris part 22 équipes de l'Europe entière, et dont le premier prix était une visite de 300 importantes entreprises technologiques américaines.

Phase de capitalisation L'on ne sait pas clairement dans quelle mesure ces visites ont exercé un impact sur la phase de capitalisation, mais le fait est que della Faille a aujourd'hui récolté 730.000 euros et que sa liste d'investisseurs est assez impressionnante.

Le capital-risqueur new-yorkais Lerer Ventures en est l'investisseur principal, mais l'on y retrouve aussi SV Angel, Index Ventures, Betaworks, Seedcamp, l'angel investor Taavet Hinrikus (Skype), ainsi que les co-fondateurs de GroupMe Jared Hecht et Steve Martocci. Les Belges Tim Van Damme (Instagram) et Robin Wauters (The Next Web) font partie du cercle très fermé des conseillers.

Avec l'argent ainsi récolté, l'équipe de Frédéric della Faille (huit personnes aujourd'hui) entend poursuivre le développement de la version bêta de la plate-forme web, mais aussi partir à la conquête des Etats-Unis. Dans ce but, della Faille et les siens s'en iront d'ici quelques semaines à New York.

En savoir plus sur:

Nos partenaires