Chacun fourbit ses armes!

22/05/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

L'opération a été rondement menée. Pour un montant de 14 milliards $ au comptant. Personne n'a eu la langue trop longue. Il a sans doute fallu en signer des accords de confidentialité pour en arriver là. Où de tels contrats se négocient-ils d'ailleurs? Dans un salon discret autour d'un whisky et d'un cigare? En complet trois pièces? Ou dans le cadre reposant d'un parcours de golf, avec ses handicaps et ses 18 trous? Reprendrez-vous mon club? Ou directement l'ensemble de ma société? J'aurais bien besoin de ressources supplémentaires dans ma division Services, doit avoir raisonné Mark Hurd, le numéro un de HP. Le patron d'EDS, Ronald Rittenmeyer, aurait-il le don de lire dans les pensées? Peut-être aussi dans les méandres de l'esprit de ses actionnaires.

L'opération a été rondement menée. Pour un montant de 14 milliards $ au comptant. Personne n'a eu la langue trop longue. Il a sans doute fallu en signer des accords de confidentialité pour en arriver là. Où de tels contrats se négocient-ils d'ailleurs? Dans un salon discret autour d'un whisky et d'un cigare? En complet trois pièces? Ou dans le cadre reposant d'un parcours de golf, avec ses handicaps et ses 18 trous? Reprendrez-vous mon club? Ou directement l'ensemble de ma société? J'aurais bien besoin de ressources supplémentaires dans ma division Services, doit avoir raisonné Mark Hurd, le numéro un de HP. Le patron d'EDS, Ronald Rittenmeyer, aurait-il le don de lire dans les pensées? Peut-être aussi dans les méandres de l'esprit de ses actionnaires.

L'intégrateur de systèmes était-il le dos au mur? Devait-il trancher dans le vif. Impossible d'échapper au tsunami de la consolidation. Guère de séisme, aucune réaction de désespoir, la caravane passe. Le moment était-il bien choisi? Une excellente préparation, jusque dans ses moindres détails. Bref, un cas d'école de négociation d'un rachat en coulisses. Rien à voir avec Microsoft et Yahoo!, Real et Dolmen, voire Belgacom et Telindus. Où les émotions étaient exacerbées et où les valeurs sûres ont quitté le navire. Pour couper l'herbe sous le pied de la concurrence.

HP doit désormais changer son fusil d'épaule. Les services sont une affaire de personnes. C'est l'individu qui prime (uniquement dans le service?). EDS emploie en Belgique 1.800 collaborateurs, et HP Belux 1.350. Avec qui HP réalise 5 fois plus de chiffre d'affaires. Et s'invite du même coup à la Communauté flamande avec, à la clé, un contrat de 650 millions EUR. La Belgique, qui représente 1,5% du marché mondial de l'ICT, fait du même coup un sérieux bond en avant. Le contrat devrait-il être renégocié? Grâce à ce rachat, EDS prend une toute autre dimension et pourrait, qui sait, proposer des services à moindre coût. Dieu protège Luc Chauvin, IT manager, de devoir reprendre à zéro l'ensemble du processus de sélection au risque de se retrouver finalement avec un seul candidat comme précédemment. Non, attendons de voir. Tout va jusqu'ici pour le mieux.

Nos partenaires