CES: finis les problèmes de mobilité avec le premier drone transportant un passager

07/01/16 à 11:09 - Mise à jour à 11:09

Sur la liste des produits les plus présents cette année au CES, l'on trouve tout en haut les voitures autonomes et les drones. Le constructeur chinois de petits avions sans pilote Ehang a décidé, lui, de combiner les deux dans un drone autonome accueillant un passager.

CES: finis les problèmes de mobilité avec le premier drone transportant un passager

© Ehang

L'Ehang 184 est en fait un énorme drone surmonté en son centre d'un cockpit. Il a le format d'une petite voiture et est équipé de huit hélices réparties sur quatre bras. Ces hélices fournissent une puissance suffisante pour supporter une personne de 100 kilos. Le drone vole de manière entièrement autonome: seuls deux boutons sont prévus, l'un pour décoller et l'autre pour atterrir.

Le drone peut atteindre la vitesse maximale de quelque 100 kilomètres à l'heure. Le gros inconvénient actuel, c'est qu'il n'offre qu'une autonomie de 23 minutes avec une batterie pleinement chargée. Pour parcourir une distance supérieure, il faut donc prévoir des recharges.

Il ne s'agit pour l'instant encore que d'un prototype. Suite à la présentation à la presse, l'on ne sait pas encore clairement si quelqu'un a déjà osé effectuer un vol avec l'Ehang 184. Ehang promet en tout cas que son drone est plus sûr que la voiture du fait que les conducteurs sont souvent la cause d'accidents.

Nos partenaires