Ces applis peuvent vous coûter cher en vacances

22/04/15 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Chaque année, des vacanciers sont surpris à la réception d'une facture inopinément élevée de leur fournisseur télécom. Une petite semaine passée à New York peut facilement vous coûter 600 euros de frais data supplémentaires, si vous ne contrôlez pas ce que font vos applis, prévient Sim Only.

Ces applis peuvent vous coûter cher en vacances

© .

A l'étranger, il convient de faire attention surtout aux applis qui téléchargent des images ou du son. Les appels internet via Skype consomment par exemple 180 mégaoctets par heure, alors que visionner des vidéos sur YouTube représente 4 mégaoctets par minute. Chez un service de diffusion musicale tel Spotify, l'on en est à 1 mégaoctet par minute. Et si vous vous laissez guider par Google Maps, vous montez allègrement dans les mégaoctets: si vous naviguez une heure durant, vous téléchargez bien vite 10 à 12 mégaoctets de données. La visite d'un site web ordinaire représente rapidement 1 mégaoctet (et plus s'il recèle beaucoup de photos).

Jorma de Ronde de Sim Only a converti l'utilisation moyenne des applis en coûts engendrés. Quiconque écoute par exemple Spotify 1 heure par jour, reçoit après un voyage en France de 3 semaines une facture de 151 euros.

Hors Europe

En dehors de l'Europe, le compteur grimpera encore bien plus. Ecouter de la musique sur Spotify pendant 1 heure par jour à New York se traduit par une facture de 1.050 euros.

Visionner chaque jour une vidéo de 5 minutes sur YouTube revient après 3 semaines passées en France à 126 euros, mais à 875 euros au bout d'1 semaine à New York.

Passer Facebook en revue deux fois par jour coûte 5 euros après 3 semaines en France et 35 euros au bout d'1 semaine à New York.

Naviguer deux heures par semaine avec Google Maps représente une facture de 14,50 euros après 3 semaines de vacances en France, et de 100 euros après une semaine à New York.

Ce qui peut aussi faire grimper l'addition, ce sont les applis qui téléchargent automatiquement des données. WhatsApp est par exemple toujours activée, tout comme l'appli e-mail, Facebook, Twitter et d'autres médias sociaux. Parfois, vous ne pouvez même pas les désactiver.

Comment réduire les coûts?

Il existe plusieurs méthodes de compression des coûts. Si vous ne voulez pas de mauvaise surprise, mieux vaut désactiver complètement l'internet mobile à l'étranger en vous assurant dans les paramètres de connexion mobile à décocher l'itinérance (roaming) des données. Vous pourrez dans ce cas vérifier vos courriels et médias sociaux, lorsque vous aurez accès à un réseau wifi.

Si vous avez néanmoins besoin d'internet de temps à autre en déplacement, sans avoir de wifi à disposition, vous pouvez réactiver le 'dataroaming' le temps nécessaire. Mieux vaut éviter alors des applis telles YouTube, Skype et Spotify.

Les coûts peuvent aussi être maîtrisés en optant pour un pack étranger chez votre fournisseur mobile. En général, l'opérateur vous prévient, lorsque la fin du pack est proche et quand vous atteignez la limite de votre consommation. Les prix et conditions varient d'un fournisseur à l'autre et sont donc malaisément comparables, mais ils vous permettent toutefois de savoir à l'avance à quoi vous en tenir.

Souce: Automatiseringgids

Nos partenaires