Certipost revendique la première solution d'e-contracting

04/06/09 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

Certipost lance une solution de signature, d'envoi et d'archivage électronique de contrats.

Certipost lance une solution de signature, d'envoi et d'archivage électronique de contrats.

A l'entendre, Certipost est la toute première entreprise belge à mettre l'e-contracting en pratique. Dirk Matheussen, CEO ad-intérim, parle de réunion de blocs de construction existants avec lesquels les entreprises et les consommateurs pourront désormais conclure des contrats totalement sans papier.

Depuis août 2007, il est légalement permis en Belgique de signer électroniquement des contrats de travail. Sans vouloir citer de noms, Certipost évoque trois clients: deux dans le secteur RH/intérim et un éditeur de médias francophone. Les collaborateurs indépendants (freelancers) recevront et signeront dorénavant électroniquement leur contrat pour la fourniture de travaux. "Pour l'expéditeur, l'avantage réside dans la réduction des opérations manuelles nécessaires. Dans la pratique, le destinataire recevra ainsi aussi plus rapidement son argent", explique Michel De Maeyer de Certipost. Aux Pays-Bas, l'éditeur Sanoma est déjà un important client.

Certipost distingue un marché pour l'e-contracting tant en B2C qu'en B2B. "La solution est en première instance conçue pour les entreprises qui ont affaire avec énormément de contrats", déclare Dirk Matheussen. Les contrats numériques aboutissent chez les particuliers dans une mailbox MyCertipost sécurisée. La signature des documents est possible au moyen de l'eID et/ou de certificats numériques. Dans les entreprises, l'intégration aux progiciels ERP comme Microsoft Dynamics ou au logiciel comptable Popsy est possible par le biais de plug-ins, intégrateurs et partners.

Outre le secteur de l'intérim et les maisons d'édition, Dirk Matheussen espère intéresser aussi notamment les secrétariats sociaux, compagnies d'assurance et services aux collectivités à l'e-contracting. "Mais pour le banking internet pur, la technologie peut également s'avérer intéressante, afin d'éviter que les formulaires de demande papier doivent être envoyées par la poste", ajoute Dirk Matheussen qui indique vouloir ainsi poursuivre son avancée sur le marché B2B. D'ici la fin de l'année, 100.000 entreprises devraient être connectées à la plate-forme Certipost. En tout, Certipost affirme compter actuellement quelque 520.000 utilisateurs actifs.

"Notre but est de faire partie des acteurs en vue au niveau européen dans les années à venir", poursuit Dirk Matheussen qui cédera de nouveau bientôt son siège de CEO. "On cherche un successeur. Aucune décision n'est encore tombée", explique le CEO faisant fonction qui "d'ici quelques mois" sera de nouveau en charge des tâches d'exploitation.

Nos partenaires