CERT.be va étudier un réseau de détecteurs anti-cyber-espionnage

01/09/14 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Datanews

Le CERT belge va bientôt entamer une étude destinée à préciser si notre pays pourrait tirer parti d'un réseau de détecteurs centralisé, afin de scanner le trafic internet des pouvoirs publics pour y déceler des irrégularités.

CERT.be va étudier un réseau de détecteurs anti-cyber-espionnage

Le CERT belge va bientôt entamer une étude destinée à préciser si notre pays pourrait tirer parti d'un réseau de détecteurs centralisé, afin de scanner le trafic internet des pouvoirs publics pour y déceler des irrégularités.

Après que l'on ait appris que des pirates soient entrés illicitement dans les réseaux IT de la filiale BICS de Belgacom et des Affaires Etrangères, divers moyens sont envisagés pour éviter que cela ne se reproduise. Dans le journal De Standaard, Jeroen Gobin, le porte-parole de CERT.be, évoque ainsi la mise en oeuvre d'un réseau de détecteurs. "L'objectif, c'est que soit installé sur les réseaux existants des services publics un équipement qui scanne automatiquement le trafic internet", explique Gobin.

Le Computer Emergency Response Team (CERT), qui analyse les cyber-menaces dans notre pays, indique cependant dans un communiqué séparé que ce projet n'est pas encore définitif. Il entamera bientôt une étude qui passera en revue les possibilités. Rien n'a encore été décidé à propos du timing et du budget nécessaire à l'installation dudit réseau.

En savoir plus sur:

Nos partenaires