Centric met le grappin sur Orqua

08/06/06 à 00:00 - Mise à jour à 07/06/06 à 23:59

Source: Datanews

Après avoir présenté de solides résultats annuels, le groupe néerlandais de services IT Centric annonce une reprise spectaculaire. Il rachète en effet l'un des derniers fournisseurs de services IT belges indépendants, Orqua. "Nous nous sommes trouvés", déclare David van Waesberghe, directeur général d'Orqua.

L'entreprise anversoise Orqua, qui est encore l'une des rares entreprises IT indépendantes que compte notre pays, va faire partie du groupe Centric. Les détails financiers de la reprise sont "strictement confidentiels". Centric va ainsi étendre sa position en Belgique - précédemment, elle avait déjà racheté Gecotec et Infosoft chez nous - et Orqua pourra ainsi profiter de la combativité de Centric pour se développer à l'échelle internationale."Mon épouse Nancy (Steels, directrice financière d'Orqua, ndlr) et moi, nous avons commencé dans notre garage", déclare David van Waesberghe, directeur général et co-fondateur d'Orqua, "trois fois, nous avons dû tout hypothéquer et beaucoup investir pour pouvoir croître. Nous nous trouvions à présent de nouveau dans une telle phase et avonc donc accepté l'opportunité proposée par Centric. Il y a aussi le fait que je vais bientôt être papa et qu'on considère dès lors tout sous un autre éclairage. Nous sommes très contents de la chance qui s'offre à nous. Il s'agit là d'une belle synergie."Van Waesberghe veut toutefois infirmer le fait qu'Orqua était à vendre: "Il y a eu des semaines où nous avons reçu plus de 8 coups de fil - souvent d'entreprises américaines - en vue d'un rachat. Mais souvent, ces repreneurs potentiels voulaient chambouler toute la culture d'entreprise, ce qui n'est pas idéal. De plus, nous avons nous-mêmes recherché activement des rachats possibles, entre autres en Grande-Bretagne. Centric et Orqua se sont en fin de compte trouvées. C'est un bon partenaire qui nous permettra de croître davantage."Fin janvier, Orqua avait encore annoncé de magnifiques résultats avec, entre autres, une hausse de son chiffre d'affaires de quasiment 45 pour cent à 26 millions d'euros. En 2006, l'entreprise comptait aussi engager 80 personnes supplémentaires. "Nous en avons déjà trouvé 30 et nous continuons à engager", explique Van Waesberghe, "rien ne va changer pour nos collaborateurs actuels. Au contraire, cela ne pourra qu'aller mieux grâce à la collaboration avec Centric."Orqua continuera d'opérer de manière indépendante et rapportera au groupe Centric. A partir de l'an prochain, le suffixe "Member of the Centric Group" sera ajouté à son appellation. On ne sait pas encore comment l'entreprises évoluera ensuite, mais si Centric est fidèle à sa tradition, la dénomination 'Centric' ne pourra que s'imposer toujours plus.

Nos partenaires