Centric gagne 2 procès qui l'opposaient aux syndicats

07/02/08 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le fournisseur de services IT Centric a gagné deux procès qu'il avait intentés contre les syndicats. Ces derniers voulaient l'obliger à créer un conseil d'entreprise dans ses filiales belges.

Le fournisseur de services IT Centric a gagné deux procès qu'il avait intentés contre les syndicats. Ces derniers voulaient l'obliger à créer un conseil d'entreprise dans ses filiales belges.

Les syndicats estimaient que [Centric enfreignait la loi belge en scindant ses activités en de petites sociétés]. Ils avaient demandé au tribunal du travail d'Anvers de contraindre les 10 sociétés Centric à constituer ensemble un conseil d'entreprise unique. Le tribunal du travail a estimé que Centric n'y était pas obligée.

Les syndicats avaient initié une deuxième procédure devant le tribunal du travail de Bruxelles. Ils y demandaient d'ajouter une société récemment fondée avec des ex-travailleurs de l'entreprise rachetée Apem à deux sociétés existantes pour créer ce qu'on appelle un comité de prévention.

Les syndicats estimaient aussi que la délégation de l'employeur dans le comité de prévention devait être constituée de managers de la maison mère néerlandaise et pas de managers locaux de Zaventem. Le tribunal du travail bruxellois a rejeté ces deux exigences.

Centric est furieuse du fait qu'au cours des procédures, les syndicats ont fait des déclarations à la presse, dans lesquelles l'entreprise est prise sérieusement à partie. Les syndicats ont utilisé les termes "contournement, méconnaissance manifeste et fraude".

Koen Dries, secrétaire du syndicat LBC, regrette la décision de justice: "Mais cela ne m'afflige pas. Le juge a rendu une sentence technique", déclare-t-il. Suite au jugement, Centric doit à présent constituer deux comités de prévention au lieu d'un conseil d'entreprise unique.

"C'est plus compliqué et cela n'avait pas non plus la préférence de la direction belge de Centric", ajoute Dries. "Comme ces comités se marcheront sur les pieds en raison des différentes activités de l'entreprise, il ne sera pas simple de se concerter. En outre, l'on a justement décidé en Belgique que les anciens comités de prévention auront le statut de conseil d'entreprise au cours du prochain semestre." En fin de compte, Dries pense que suite à ce jugement en Belgique, Centric aura affaire à deux conseils d'entreprise.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires