Cegeka vise 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2020

24/04/15 à 14:38 - Mise à jour à 14:38

La gantoise Edan Business Solutions représentera le 19ème rachat de l'entreprise limbourgeoise Cegeka ces quinze dernières années. La rapide intégration de ces rachats est l'une des formules expliquant le succès de Cegeka. D'ici 2020, son CEO André Knaepen envisage 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires et une marge bénéficiaire d'exploitation de 10 pour cent.

Cegeka vise 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2020

. © .

"Nous sommes inspirés par AB Inbev. Sur le plan des rachats, elle maintient les bières locales à succès et introduit ses marques mondiales sur ces nouveaux marchés. Nous allons faire pareil. Nous l'appelons du reste notre stratégie brassicole", déclare le directeur commercial de Cegeka, Christophe Neut, pour définir de manière imagée l'expansion internationale planifiée du fournisseur ICT limbourgeois.

En septembre 2014, la reprise des filiales allemande et italienne de l'entreprise autrichienne Brain Force constitua le premier test de la stratégie dans la pratique. Avec cette acquisition, Cegeka mit d'un seul coup la main sur 750 collaborateurs et 86 millions de chiffre d'affaires, surtout en Allemagne et en Italie. Cela porta son personnel total à 3.300 collaborateurs avec, pour cette année encore, 300-350 engagements à l'agenda, dont 150 en Flandre, selon le CEO André Knaepen.

Tout comme Cegeka, Brain Force dispose de ses propres produits logiciels et d'une activité de fournisseur d'environnements de travail numériques 'au départ du nuage'. L'un de ses principaux clients est "une très grande compagnie aérienne allemande". "Cette année, nous devons surtout nous focaliser sur notre coeur de métier. Nous lançons pas à pas de nouveaux services et produits, mais il est toujours important de veiller à ce que les activités existantes restent bien d'aplomb", ajoute André Knaepen.

Cegeka a publié ses premiers chiffres pour 2014: 280 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé et un cash-flow quasiment doublé de 22 millions. Dans ces chiffres, Brain Force n'est représentée que dans un seul trimestre. Pour l'exercice complet, le chiffre d'affaires avec Brain Force devrait s'établir à 340 millions d'euros.

L'entreprise envisage encore d'autres acquisitions. A l'étranger, Cegeka recherche des "rachats complémentaires" pour renforcer sa nouvelle position, selon Knaepen. Et en Belgique, Cegeka négocie le rachat d'Edan Business Solutions établie à Gand, un fournisseur de solutions de gestion d'entreprises sur base de la technologie de Microsoft, tout comme Brain Force en Italie. Edan est avec ses 22 millions d'euros de chiffre d'affaires et ses 150 collaborateurs - les chiffres émanent de l'administrateur Cédric Van Branteghem - insuffisamment rentable sur un marché difficile. Cegeka estime que sa grandeur d'échelle peut faire la différence. Knaepen cible avec Cegeka une marge bénéficiaire d'exploitation de 10 pour cent, contre 7 pour cent aujourd'hui. Il pense que Cegeka pourrait à l'horizon 2020 enregistrer un milliard d'euros de chiffre d'affaires, sans pour cela devoir entrer à la Bourse. (BL)

En savoir plus sur:

Nos partenaires