Cegeka: Résiliation du contrat Kaupthing

03/12/09 à 10:20 - Mise à jour à 10:19

Source: Datanews

Novembre était le dernier mois pour le contrat d'externalisation conclu par le fournisseur limbourgeois de services IT Cegek avec Kaupthing Bank Belgique. Le contrat a été résilié.

Novembre était le dernier mois pour le contrat d'externalisation conclu par le fournisseur limbourgeois de services IT Cegek avec Kaupthing Bank Belgique. Le contrat a été résilié.

Rien d'étonnant à cela après les périples Kaupthing de l'an dernier. En octobre 2008, la filiale luxembourgeoise de Kaupthing Bank, qui comptait surtout des clients belges via sa filiale bruxelloise, a été placée sous concordat judiciaire. Depuis lors, elle recherchait un repreneur. Il y a un an, [nous écrivions par conséquent déjà] qu'il n'y avait guère de chances pour que Cegeka conserve encore l'ICT de Kaupthing Bank Belgique. Le contrat d'externalisation revêtait une valeur d'1 million EUR et courait sur plusieurs années.

En fin de compte, c'est Blackfish Capital, un fonds d'investissements de la famille britannique Rowland, qui racheta Kaupthing Luxembourg. En vertu de l'accord, les clients de Kaupthing Belgique ont été cédés à Keytrade Bank, la banque internet du Crédit Agricole. Au Luxembourg, la banque fut rebaptisée Banque Havilland. C'est avec ce duo, Keytrade et Havilland, que Cegeka dut donc négocier.

Avec succès, semble-t-il. "C'est un bon dénouement que nous avons pu négocier de manière positive, explique Luc De Clerck, directeur commercial chez Cegeka. Aucune des parties ne pouvait faire grand-chose à la situation dans laquelle nous nous trouvions. Voilà pourquoi nous sommes arrivés à une résiliation au bout de deux entretiens." Pour Cegeka, cela représente une indemnisation de rupture limitée. "Nous l'avons calculée de manière à nous en sortir sans casse financière. Par exemple au cas où nous devrions interrompre nous-mêmes des contrats de sous-traitance. Mais nous n'imputerons aucun manque à gagner."

Concrètement, cela revient à dire que les données clients doivent migrer chez Keytrade. "L'intégration de ces données, c'est évidemment leur responsabilité. Ils ont d'abord effectué un test 'à vide', après quoi nous avons fourni les données. Tout s'est parfaitement déroulé." La Banque Havilland a elle repris tout le matériel. "Nous avons réalisé un backup, avant de mettre les armoires de serveurs sur un camion en direction de Luxembourg, où ils devront continuer à tourner quelques années encore, conformément aux obligations légales."

L'éventuel manque à gagner dû à la résiliation du contrat Kaupthing a été récemment largement compensé pour Cegeka par la conclusion d'un nouvel accord à grande échelle dans le secteur financier. L'entreprise a en effet [signé avec l'assureur belge Delta Lloyd Life un contrat d'externalisation pour son infrastructure IT] d'une valeur de 50 millions EUR sur 5 ans.

Nos partenaires