Cegeka ferme son centre de données louvaniste

13/04/17 à 12:56 - Mise à jour à 12:50

Source: Datanews

Cegeka va bientôt fermer l'un de ses trois centres de données, même s'il s'agit plutôt d'un déménagement que d'une suppression pure et simple d'activités.

Cegeka ferme son centre de données louvaniste

. © .

Le fournisseur de services ICT d'Hasselt dispose actuellement de centres de données à Hasselt, Louvain (Leuven) et, depuis 2015, aussi à Geleen (Pays-Bas). L'objectif est que les données des clients hébergées à Leuven soient d'ici septembre transférées à Geleen.

Ce choix s'inscrit dans une stratégie pluriannuelle, selon Luc Greefs, director shared technology & infrastructure delivery de Cegeka: "Nous avons décidé de n'utiliser que des centres de données 'tier 3', parce qu'ils répondent le mieux au type de service que nous proposons à nos clients. Nous avons en son temps examiné également s'il était possible de faire de Leuven (tier 2) un centre de données tier 3, mais d'un point de vue économique, cela ne semblait pas être une bonne idée compte tenu de ce que nous pouvions faire à Geleen."

Les centres de données sont répartis en modèles allant de tier 1 à tier 4. Plus le chiffre est élevé, plus l'infrastructure garantit une longue durée de disponibilité. Mais indépendamment du hardware, cela signifie aussi que le centre de données doit être alors prêt à réagir à des éléments tels des pannes de courant, un refroidissement complémentaire et des connexions réseautiques supplémentaires.

Par souci de clarté, il est bon de savoir que Cegeka n'envisage pas de se passer définitivement de sa filiale louvaniste qui occupe quelque deux cents personnes. "Seule la salle des données va disparaître, mais tout le personnel sera maintenu sur place." Il restera aussi un 'point-of-presence', afin de conserver les connexions arrivant via Leuven.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos