Cefic et IBM prévoient un échange d'infos chimiques en ligne

29/08/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Cefic - l'association des entreprises chimiques européennes - et IBM vont aider les entreprises chimiques à respecter la législation REACH européenne grâce à un système de portail permettant un échange de données.

Cefic - l'association des entreprises chimiques européennes - et IBM vont aider les entreprises chimiques à respecter la législation REACH européenne grâce à un système de portail permettant un échange de données.

Cefic et cinq fédérations chimiques nationales ont créé à cette fin une entreprise - ReachLink - qui, au moyen de SIEFreach, jette un pont entre d'une part les fabricants et les utilisateurs de produits chimiques en Europe et d'autre part les obligations en termes d'informations sur les produits chimiques dans le cadre de la législation européenne REACH. REACH est l'acronyme de 'Registration, Evaluation, Authorisation and restriction of CHemicals' et vise la création d'une base de données relative à toutes les substances chimiques produites, traitées et utilisées en Europe, avec des renseignements sur leurs propriétés, leurs dangers et leur impact possible sur l'environnement et la santé publique.

Grâce à SIEFreach, les parties concernées - y compris des entreprises hors d'Europe - par les Substance Information Exchange Forums (SIEF) peuvent déposer et regrouper les informations nécessaires en vue d'être traitées par l'agence européenne impliquée, à savoir l'ECHA (European Chemicals Agency) installée à Helsinki. Ces forums offrent aussi aux entreprises concernées un environnement leur permettant de collaborer entre elles.

Pour le développement et l'exploitation du système, Cefic a fait appel à IBM, qui a créé dans ce but un portail sur base de Lotus Websphere avec un espace collaboratif reposant sur Lotus Quickr, de même qu'un module de paiement et de facturation. Comme il s'agit ici aussi d'informations cruciales pour les entreprises, IBM affirme avoir également veillé à l'aspect sécurité dans le système. Cefic a par ailleurs demandé que toutes les informations soient hébergées sur des systèmes en Europe, comme c'est le cas en Belgique dans les centres de données d'IBM. L'ensemble représente un véritable travail de titan, puisque cela concerne plus de 30.000 entreprises et plus de 30.000 substances chimiques. Le système a été mis au point par IBM et même s'il est la propriété de Cefic, IBM pourra mettre en oeuvre des portails similaires pour d'autres industries sur base de l'expérience ainsi acquise.

Nos partenaires