Ce robot peut alléger le travail du personnel soignant

17/11/17 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Le centre de recherche Imec et l'entreprise robotique Zora Robotics lancent le premier robot de soins au monde, capable d'interagir de manière ciblée et personnelle avec des seniors nécessitant de l'aide. Ce robot sera utilisé dans deux centres de soins de santé gantois.

Ce robot peut alléger le travail du personnel soignant

© imec

Le robot humanoïde Zora existe depuis assez longtemps déjà et est à présent utilisé dans quelque 130 maisons de retraite belges à des fins de loisirs et de thérapie. Jusqu'à présent, le robot devait encore être commandé par le personnel infirmier. Mais le robot de soins pouvait-il aussi les assister de manière autonome dans leur travail?

Pour le savoir, Imec a, en collaboration avec Xetal, mis au point un système IoT pour les centres de soins en résidence De Vijvers et Weverbos. Des capteurs détectent en temps réel où les pensionnaires de la maison de retraite se trouvent exactement et/ou s'ils sont particulièrement agités. Si nécessaire, une alarme est envoyée aux membres du personnel médical. Ceux-ci peuvent alors activer le robot, qui se déplace alors de manière autonome jusqu'au senior nécessitant de l'aide.

Zora peut y arriver d'une façon adaptée au contexte et au profil du senior. Il peut par exemple ajuster son volume pour les malentendants ou tenir des propos répondant aux intérêts du pensionnaire, afin de le calmer et de l'assister et ce, jusqu'à ce que le personnel médical puisse intervenir.

Le robot qui raconte des anecdotes sur mesure

"Nos chercheurs ont transformé les données mesurées par les capteurs à propos de l'emplacement des résidents et de leurs activités, en des instructions personnalisées et harmonisées pour le robot. Ce dernier sait ainsi où trouver le pensionnaire et quel message personnalisé utiliser, comme par exemple un souvenir ou une petite anecdote", explique le professeur Pieter Simoens (Imec/UGent).

Le logiciel du robot a été développé par l'entreprise robotique ostendaise Zora Robotics (ex-QBMT), qui avait l'été dernier encore signé un contrat d'exclusivité avec le numéro un du secteur, le fabricant japonais Softbank Robotics.

Zora est déjà utilisé dans quelque 130 maisons de retraite. "Mais dans le cadre de ce projet, on est allé encore un pas plus loin", affirme Tommy Deblieck, CEO de Zora Robotics. "Nous avons associé le robot à une plate-forme basée sur le nuage, qui a été mise au point par imec. Les données des capteurs y sont en temps réel converties en informations contextuelles, et les préférences personnelles des pensionnaires y sont stockées."

'Respect de la vie privée'

"Ce projet nous a montré qu'en Belgique, on dispose d'une très grande expertise sur le plan de la robotique. Outre Zora Robotics, Xetal s'avéra aussi un partenaire de premier plan. Cette entreprise a développé la solution de captage cartographiant les emplacements et activités des résidents, sans recourir à des caméras et donc en respectant complètement la vie privée des pensionnaires", signale le professeur Simoens. "En regroupant toute notre expertise, nous avons été les premiers au monde à créer un robot de soins capable d'offrir ce type de services personnalisés."

En savoir plus sur:

Nos partenaires