Ce que vous devez savoir avant d'installer Windows 10

30/07/15 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Votre plate-forme est-elle bien adaptée à Windows 10 et quelles sont les implications au niveau du respect de la vie privée? Voici en tout cas 10 points dont il faut tenir compte, avant d'adopter le nouveau système d'exploitation de Microsoft.

Ce que vous devez savoir avant d'installer Windows 10

© Reuters

1. Assurez-vous d'utiliser les versions actuelles de Windows 7 ou 8.1

Microsoft ne fournit gratuitement Windows 10 qu'aux titulaires d'une licence en bonne et due forme sur Windows 7 SP1 ouf 8.1. Si vous ne disposez pas encore de Windows 7 Service Pack 1 ou que vous utilisez encore Windows 8, il vous faudra d'abord mettre à niveau. Windows 10 supporte les écrans tactiles, mais n'est pas disponible pour les plus petites tablettes tournant sur Windows Phone. La mise à niveau à partir de Windows Phone n'est pas encore prête. Il faudra probablement patienter encore deux à trois mois. Les systèmes Windows RT sont eux aussi exclus.

2. Contrôlez si votre système est bien adapté

En principe, Windows 10 tourne sur tous les systèmes acceptant Windows 7, équipés d'un processeur cadencé à 1 GHz, d'1 giga-octet de mémoire, de 16 giga-octets d'espace disque, d'un écran de 1.024 x 600 pixels et d'une carte graphique DirectX9 avec WDDM 1.0. Mais des problèmes peuvent se poser avec certaines applications ou pilotes sur votre système. Il est par conséquent nécessaire de faire contrôler votre PC par l'appli 'Get Windows 10' que Microsoft a distribuée via Windows Update. Cette appli vous prévient, lorsqu'elle rencontre des applications incompatibles. Si vous poursuivez malgré tout l'installation, ces applications seront supprimées.

3. Vous pouvez forcer un téléchargement

En principe, vous devez vous enregistrer pour recevoir une copie gratuite de Windows 10 en réservant celle-ci dans la mini-appli de mise à jour que Microsoft a distribuée via Windows Update. Vous la trouverez sur la barre des tâches sous le petit drapeau blanc Windows. Microsoft distribuera Windows 10 par phases aux ayants-droit. L'on ne sait cependant pas clairement dans quel ordre et à quel rythme cela se fera. Mais il est possible de provoquer soi-même le téléchargement.

4. Rapatrier Windows 10 prend du temps

Windows 10 est un téléchargement relativement volumineux de 3 giga-octets. Son installation nécessite elle aussi pas mal de temps. Ne l'entamez donc pas si vous êtes pressé.

Ce que vous devez savoir avant d'installer Windows 10

© Reuters

5. Vous disposez d'1 mois pour en revenir à votre version Windows précédente

Si vous n'êtes pas satisfait de Windows 10, vous disposez d'un mois pour en revenir à votre version précédente. Comment? En cliquant sur l'icône Mise à jour & Sécurisation dans les paramètres. Dans l'option Restauration, vous choisirez Retour vers Windows 7 ou Windows 8.1. Entre-temps, soyez attentif au nettoyage de votre disque. Ce genre d'opération va en effet de pair avec l'effacement de fichiers par défaut d'installations Windows précédentes dans le dossier C:\Windows.old. Et parmi eux, il y a aussi le fichier de restauration Windows 7 ou 8.1. Si vous n'enlevez donc pas la coche, le retour ne sera pas possible. Au bout d'un mois, Windows effacera de lui-même les anciens fichiers, et vous ne pourrez donc plus revenir en arrière, à moins que vous ne disposiez encore d'une disquette d'installation évidemment, mais dans ce cas, vous aboutirez dans le 'scénario d'une nouvelle installation'.

6. Une nouvelle installation est facile à mettre en oeuvre

Avec une nouvelle installation, vous aurez un PC qui fonctionnera de manière optimale. Windows 10 offre deux options: via le menu Paramètres ou via l'icône Mise à jour & Sécurisation. Dans l'option Restaurer, vous pourrez lancer une réinitialisation. Cela pourra se faire également par la création d'un fichier ISO avec lequel vous pourrez démarrer Windows 10 à partir d'un disque DVD ou d'une clé USB. Dans ce cas, vous devrez d'abord mettre votre PC à niveau, afin que votre clé d'activation de produit de Windows 7 ou 8.1 soit combinée à votre copie de Windows 10. L'inconvénient d'une nouvelle installation, c'est que cela demande plus de travail. Les paramètres, fichiers et logiciels de tiers sont effacés. Cherchez donc d'abord comment réinstaller ces logiciels et vérifiez si vous disposez encore bien de toutes les informations et clés d'activation requises. Effectuez des backups des fichiers que vous ne voulez pas voir disparaître. Vous courrez aussi le risque que les gadgets installés par le fournisseur de votre PC, comme un graveur de DVD, disparaissent. Si vous n'avez pas reçu de disque d'installation avec votre PC et si vous êtes attaché à des outils spécifiques, vous devrez évidemment vérifier si vous pouvez encore en obtenir un. Tenez aussi compte du fait qu'Edge deviendra votre navigateur par défaut en cas de nouvelle installation et que Microsoft a rendu plus malaisé dans Windows 10 de faire d'un autre navigateur web votre navigateur par défaut.

7. Microsoft remplacera automatiquement tout logiciel antivirus incompatible

Si le logiciel antivirus sur votre PC ne supporte pas encore Windows 10, il sera automatiquement supprimé lors de la mise à niveau. Microsoft installera alors Microsoft Defender en remplacement. Et ce n'est pas là la solution antivirus la plus puissante du marché.

8. Voilà à quoi vous renoncerez avec Windows 10

Windows 10 ne dispose pas de Media Center, et jusqu'à la première mise à jour, il n'y a pas non plus de lecteur DVD à bord. Il vous faudra donc chercher des alternatives, si vous recourez à du software Microsoft pour cette fonctionnalité. Les gadgets desktop de Windows 7 disparaissent, et la fonctionnalité 'placeholder' de Windows 8.1 est remplacée par une fonction de synchronisation (moins appréciée par beaucoup).

9. Tous les 'goodies' ne seront pas directement disponibles

Il existe suffisamment de fonctions intéressantes justifiant un passage à Windows 10, mais plusieurs de ces fonctions ne sont pas encore disponibles. L'assistant vocal Cortana n'a par exemple pas encore de variante néerlandophone, et l'on ne sait pas encore quand elle sortira, n'en déplaise aux utilisateurs flamands. De nouvelles options de sécurité telles la reconnaissance des empreintes digitales et du visage exigeront du matériel qui, normalement, ne se trouve pas sur votre PC. Et le navigateur Edge semble ne pas être encore tout à fait prêt: il manque des extensions par exemple, ce qui fait que Symantec a déconseillé ce navigateur.

10. Vos données privées ne doivent pas rester sur votre PC

Ce dont vous devez aussi tenir compte, ce sont les changements dans le traitement des données. C'est ainsi que les données sont automatiquement synchronisées avec le stockage dans le nuage, si vous vous connectez avec un compte Microsoft. Et Windows 10 génère automatiquement un code d'identification unique à des fins publicitaires. Vous pourrez certes désactiver tout cela via le menu Paramètres, mais c'est activé par défaut. Si vous cryptez les fichiers sur votre appareil, Microsoft conservera automatiquement cette clé dans son service de stockage dans le nuage OneDrive. Si vous utilisez Cortana, Microsoft collectera les données d'emplacement de votre appareil, les données d'agenda, les données sur les applis que vous utilisez, les données des courriels et SMS, vos contacts, des informations sur votre fréquence d'utilisation de votre appareil, la durée où l'écran est inactif, quelles sont vos préférences musicales, ce que vous regardez sur internet, ce que vous achetez en ligne, etc. Il faut aussi se rendre compte que Microsoft n'est pas très précise à propos de la protection de toutes ces données dans les nouvelles conditions de ses services qui démarreront le 1er août.

(AutomatiseringGids/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires