Ce n'est toujours pas la ruée sur l'Infolijn flamande

23/04/07 à 00:00 - Mise à jour à 22/04/07 à 23:59

Source: Datanews

L'Infolijn flamande, destinée à fournir au citoyen des explications sur les services du gouvernement flamand, n'a pas connu de boom internet spectaculaire en 2006, mais les choses pourraient changer cette année.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes: le téléphone représente 95,25 pour cent de toutes les questions aboutissant à l'Infolijn flamande ('1700'). Le courriel croît d'un point à 4,13 pour cent. La fonction de 'chat' sur www.vlaanderen.be représente 0,58 pour cent de toutes les demandes. En chiffres absolus, la différence est encore plus marquante. Le téléphone est utilisé pour 1,11 million de questions, le courriel pour 26.878 et, sans le spam, les remerciements et autres réponses automatiques, même pour 19.273 seulement. 5.169 personnes ont préféré le 'chat'. A propos des contacts via le site portail, il n'existe pas encore de données pertinentes car le logiciel d'analyse ne fonctionne qu'à partir de décembre. Par courriel (e-mail), le temps de réponse moyen de l'Infolijn a été de 9 heures et 27 minutes.L'Infolijn enregistre donc une hausse en ligne, mais rien de renversant. L'année prochaine sera cependant importante pour le site web. Dans le courant de 2006, le site www.vlaanderen.be a reçu un nouveau look après une étude effectuée auprès de ses utilisateurs. Cette année, la transformation se poursuivra afin de permettre de trouver plus aisément encore l'information et d'y naviguer encore mieux.L'Infolijn prépare aussi une extension sur d'autres canaux. Son site d'information devrait ainsi être accessible via l'Interactieve Digitale Televisie. Depuis 2006, le télétexte des émetteurs régionaux flamands y est venu s'ajouter. Cette année, l'Infolijn entend également se rapprocher physiquement des gens par le biais de guichets de renseignements mobiles.

Nos partenaires