CCB: 'Deux tiers des entreprises belges victimes de la cybercriminalité'

20/02/18 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Le Centre pour la Cyber-sécurité Belgique (CCB) a présenté son nouveau guide d'informations pour les entreprises. L'objectif est de faire de la Belgique l'un des pays européens les plus efficients dans le domaine de la cyber-sécurité.

CCB: 'Deux tiers des entreprises belges victimes de la cybercriminalité'

© BELGA

L'année dernière, les cyber-intrusions ont représenté un pour cent du produit intérieur brut, ce qui s'est traduit par une perte de 4,5 milliards d'euros. Voilà ce qu'a expliqué notre premier ministre, Charles Michel, lors de la conférence de presse organisée à l'occasion des deux années et demie d'existence du CCB. Quelque deux tiers des entreprises belges ont en 2016 été la victime d'actes de cybercriminalité, et dans neuf pour cent des cas, les pertes financières ont dépassé les 10.000 euros.

Cyber-conseils pour toutes les entreprises

Pour mieux sécuriser nos entreprises, le CCB lance à présent son guide de référence, à savoir un ouvrage comprenant 150 mesures que les entreprises peuvent appliquer pour mieux se protéger. "Chaque mesure représente un conseil soit fondamental, soit sophistiqué. Nous recommandons à toutes les entreprises belges d'appliquer au minimum les conseils fondamentaux", explique Miguel De Bruycker, directeur du CCB.

Le guide est subdivisé en quatre catégories: planning et politique sécuritaire, gestion des risques, mise en oeuvre des mesures et mécanismes de contrôle. Selon De Bruycker, l'objectif est que l'ouvrage de référence aide nos entreprises à élaborer un plan de cyber-sécurité. "Actuellement, les entreprises estiment que l'élaboration de ce genre de plan ne vaut pas le temps et l'argent qu'on y consacre, mais nous souhaitons véhiculer une autre approche."

Le CCB entend faire devenir la Belgique l'un des plus pays européens les plus efficients au niveau de la cyber-sécurité. L'organisation considère son guide de référence comme un pas dans la bonne direction.

Engagements

En outre, le CCB annonce aussi de nouveaux engagements au sein du Computer Emergency Response Team (CERT) national, le groupe d'experts qui protège notre pays contre les possibles cyber-attaques. Fin 2017, le groupe comptait une vingtaine de collaborateurs, mais d'ici 2019, le CCB veut porter la capacité à 36 personnes. De plus, 437 fonctionnaires ont aussi bénéficié d'une formation dans le domaine de la cyber-sécurité.

Le CCB cite enfin des chiffres relatifs à sa campagne Safeonweb ciblant l'hameçonnage ('phishing') qu'elle avait lancée en octobr dernier. A l'entendre, il reçoit quotidiennement quelque 600 nouveaux conseils. "[...] Nous en attendons encore plus. Nous avons demandé à tout un chacun de transférer les messages suspects à 'suspect@safeonweb.be', puis de les effacer", ajoute encore De Bruycker. En tout, la campagne a atteint deux millions d'internautes.

Le nouveau guide de référence en cyber-sécurité est disponible sur le site web du CCB.

Nos partenaires