Carlos Slim ne pourchasse plus KPN

17/10/13 à 13:06 - Mise à jour à 13:06

Source: Datanews

KPN reste autonome et n'a pas besoin d'un nouveau partenaire pour pouvoir donner forme à son avenir. Voilà ce que vient d'affirmer le président du conseil d'administration de l'entreprise, Eelco Blok, dans un communiqué relatif à la tentative de rachat rejetée émise par América Móvil.

Carlos Slim ne pourchasse plus KPN

KPN reste autonome et n'a pas besoin d'un nouveau partenaire pour pouvoir donner forme à son avenir. Voilà ce que vient d'affirmer le président du conseil d'administration de l'entreprise, Eelco Blok, dans un communiqué relatif à la tentative de rachat rejetée émise par América Móvil.

Le groupe télécom néerlandais n'envisage pas une vente. "KPN n'est pas à vendre", a déclaré Blok. "Nous poursuivons la route que nous avons empruntée. Ces derniers temps, nous nous sommes renforcés tant au niveau opérationnel que financier, ce qui nous permet d'appliquer notre stratégie en toute indépendance."

Les négociations avec América Móvil n'ont pas seulement capoté sur le prix, selon Blok: "Il s'agissait en fait d'un pack global qui aurait dû rendre l'offre acceptable pour toutes les parties intéressées, à savoir les actionnaires, les clients et le personnel. La combinaison proposée était inacceptable. Tout semblait indiquer qu'ils voulaient se retrouver au premier rang à moindre coût."

Blok n'exclut pas que KPN se remette ultérieurement autour de la table avec América Móvil: "Ils sont encore actionnaires à 30 pour cent de KPN. Nous allons voir comment la relation va évoluer. Mais pour nous, ce n'est pas vraiment important aujourd'hui. Nous avons accompli les pas qu'il fallait et pouvons donc appliquer notre propre stratégie."

Selon Blok, KPN a mené "des négociations intensives avec América Móvil, où nous avons essayé d'obtenir des promesses à propos de choses comme l'application de la stratégie amorcée, l'emploi, les retraites, le CAO et l'emplacement du siège central." Le directeur n'a cependant pas voulu révéler quelles propositions l'entreprise mexicaine avait faites sur ce plan et où les négociations avaient précisément capoté. Il n'a pipé mot non plus à propos du prix souhaité par KPN.

Blok n'envisage pas de démissionner: "Je suis très engagé dans KPN. Je crois dans notre futur. Je veux y arriver. C'est pour cela que je suis à ce poste."

KPN s'attend à recevoir mi-2014 l'autorisation de la part des autorités européennes en charge de la concurrence pour la vente de sa filiale allemande E-Plus à Telefónica. Grâce à cet accord, l'entreprise pourra en 2014 aussi verser de nouveau un dividende à ses actionnaires, selon Blok qui a réitéré ainsi sa promesse précédente.

Pour le président du conseil d'administration, la vente de la filiale belge Base n'a pas été envisagée. (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires