Callatay & Wouters: 'offshoring' en... Wallonie

18/06/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Le spécialiste belge du progiciel bancaire Callatay & Wouters a décidé d'ouvrer à Marche-en-Famenne une 'software factory' qui devrait employer 100 personnes à l'horizon 2010.

Le spécialiste belge du progiciel bancaire Callatay & Wouters a décidé d'ouvrer à Marche-en-Famenne une 'software factory' qui devrait employer 100 personnes à l'horizon 2010.

Développeur et intégrateur de solutions pour le monde bancaire Callatay & Wouters a manifestement le vent en poupe alors qu'elle fête ses 15 ans. La société emploie désormais 520 personnes (120 recrutements l'an dernier), dont près de 30% en développement et le reste dans l'intégration, pour un chiffre d'affaires de 57,4 millions EUR en hausse de 24%. Ajoutons que l'entreprise dessert quelque 40 banques dans 15 pays.

Pour soutenir sa croissance, la société à décidé de créer un centre de développement à Marche-en-Famenne pour y adapter ses progiciels (dont Thaler) aux besoins spécifiques de ces clients en utilisant la méthode de développement agile Scrum. Le centre s'ouvrira début octobre et occupera dans un premier temps 25 informaticiens, essentiellement des bacheliers (dont 24 avaient été engagés au 13 juin) dans des bâtiments loués à Marche, avant de s'installer dans le parc scientifique d'Aye. L'objectif avoué est d'employer 100 personnes pour 2010.

Si le choix de Marche peut surprendre, Renaud Winand, 'head of R&D' de Callatay & Wouters explique que avoir examiné l'ensemble des possibilités "sans aucun tabou." Et si Bruxelles a été rapidement écarté - "Pour conserver l'esprit spécifique qui y règne" - de même que la Flandre (la pénurie de ressources IT y est criante), Callatay et Wouters avoue avoir envisagé l''offshore' (l'Inde par ex.) et le 'nearshore' (elle dispose d'un centre à Casablanca notamment), outre différentes régions de Wallonie, il semble que l'intercommunale de développement régional Idelux ait "directement ouvert la porte, ce qui a permis de boucler très rapidement le dossier."

Il faut dire en outre que Callatay & Wouters, comme nombre d'informaticiens désormais, insiste sur la qualité du cadre de travail et un meilleur équilibre entre vies privée et professionnelle. De plus, le réservoir de ressources paraît important. D'ailleurs, le parc scientifique d'Aye prévoit la création d'un incubateur en partenariat avec l'Université de Liège, tandis que "nous ambitionnons de créer d'ici 3 à 4 ans une haute école dans la région de Marche", confie André Bouchart, bourgmestre de Marche-en-Famenne. Il faut dire que 1,7 million de personnes vivent dans un rayon de 50 km autour de Marche.

Nos partenaires