Wim Kopinga
Wim Kopinga
Redacteur DataNews.be
Opinion

23/03/16 à 11:21 - Mise à jour à 11:20

C'est une Apple nerveuse qui a présenté un ancien iPhone dans un nouvel habit

Comme l'on s'y attendait, Apple a annoncé un nouvel iPhone plus compact, même s'il s'agit surtout d'un ancien appareil revêtu d'un nouvel habit.

C'est une Apple nerveuse qui a présenté un ancien iPhone dans un nouvel habit

© Reuters

Le CEO d'Apple, Tim Cook, a un problème: la croissance des ventes d'iPhone stagne, alors que le marché des smartphones en général se caractérise par un sérieux manque d'innovations.

Prenons l'exemple du Mobile World Congress du début de l'année. Le téléphone le plus remarqué y fut le nouvel appareil de Caterpillar: ce smartphone à appareil photo thermique l'a emporté sur tous les produits des géants lors de ce salon consacré cette année surtout à la réalité virtuelle. Le smartphone ne semble plus être intéressant.

Certes l'appareil photo gagne quelques pixels, et l'écran s'agrandit, se réduit, voire affiche une image plus nette, mais l'innovation brille par son absence. Selon une étude effectuée par Gartner, la croissance sur le marché des smartphones n'a jamais été aussi lente depuis 2008.

Apple a donc été forcée de se creuser la tête en vue de stimuler quand même la progression de l'iPhone cette année. Cela a débuté par le lancement du 6S, y compris en Chine. Avant, les produits étaient vendus avec un temps de retard dans ce pays, mais Apple a changé son fusil d'épaule, afin de pouvoir renouer avec des chiffres de vente positifs.

Un iPhone supplémentaire

Normalement, Apple présente un iPhone entièrement nouveau tous les deux ans en septembre. Au cours de l'année intermédiaire, l'on en voit apparaître une version S améliorée. Mais ce lundi, Apple organisait un événement spécial pour annoncer l'iPhone SE, un appareil qui, pour la première fois depuis 2013, en revient à un écran de 4 pouces. Il s'agissait à l'époque de l'iPhone 5S. Or ce SE plus économique y ressemble beaucoup. C'est en fait un 5S équipé d'une meilleure puce et de l'appareil photo que l'on trouve dans le 6S présenté en septembre dernier.

Qui donc attend ce modèle?

Pas mal de critiques se font du reste entendre à propos du fait qu'Apple sorte un appareil vieux de 3 ans. Qui donc attend ce modèle? Apple déclare vouloir se tourner ainsi vers l'Asie, dont l'Inde, des marchés où l'entreprise technologique dispose encore d'une certaine marge de progression.

Or en Asie, c'est le format phablet qui s'avère très populaire. Les gens n'y attendent donc pas un appareil plus compact. En Inde, l'immense majorité des smartphones vendus affichent un prix inférieur à 100 dollars. Un iPhone de 16 Go à 399 dollars ne devrait donc pas y connaître le succès.

Il sera donc difficile de croître avec cet appareil sur ces marchés. Le consommateur dans les pays occidentaux serait par contre plutôt réceptif à l'idée de disposer d'un écran de 4 pouces, puisqu'une grande partie des propriétaires d'iPhone possède encore et toujours un écran plus petit, comme il ressort des données de Statista. En sortant cet appareil, Apple aurait donc écouté le consommateur.

Infographic: Why the 4-Inch iPhone SE Could Prove a Hit | Statista

Le consommateur ne sait pas ce qu'il veut

Mais n'était-ce pas Steve Jobs qui disait qu'il ne faut pas demander au consommateur ce qu'il veut? S'il est question d'innovation, le consommateur ne sait pas ce qu'il veut, puisque cela n'existe pas encore. En ignorant le consommateur, Jobs a mis sur les fonts baptismaux quelques produits intéressants et parfois révolutionnaires, mais depuis qu'il n'est plus là, l'on ne peut plus en dire autant d'Apple.

La Watch est le seul véritable nouveau produit qui a été lancé depuis la mort de Jobs, ce qui dénote un manque total de fantaisie. Cette montre a certes en peu de temps atteint une part de marché de 60 pour cent, mais même ainsi, les ventes ne sont pas géniales, étant donné que nombreux sont ceux qui ne voient pas l'utilité d'une montre intelligente.

En raison du manque d'innovations chez Apple - et du marché des smartphones en général -, même l'entreprise la plus riche au monde devient nerveuse et lance des produits qui ne sont issus à 100 pour cent des tables à dessin de Cupertino.

Un téléphone supplémentaire devrait générer plus de ventes cette année et donc faire de nouveau progresser l'iPhone, mais la pression s'intensifie. Tim Cook devra vraiment présenter quelque chose de surprenant en septembre. La question est donc de savoir si Apple pourra convaincre avec l'iPhone 7.

Nos partenaires