C'est ici qu'Apple martyrise l'iPhone

26/05/15 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Dans un bâtiment qui n'est que rarement montré au monde extérieur, Apple soumet des produits tels l'iPhone à des milliers de torture tests au moyen de machines. 'Nous ajoutons sans cesse plus de fonctionnalités. Il nous faut donc trouver une manière de les 'craquer', avant que nos clients le fassent.'

C'est ici qu'Apple martyrise l'iPhone

© The Verge

A quelques encablures du siège central d'Apple à Cupertino se dresse un bâtiment que rares sont ceux qui ont le privilège de visiter. Un édifice qui 'est bien difficile à définir', comme le décrit le site technologique The Verge.

C'est ici qu'Apple martyrise l'iPhone

© The Verge

C'est l'endroit où Apple soumet ses tout nouveaux produits à des actions qui pourraient très bien arriver dans le monde réel: les faire tomber, y exercer des pressions, les déformer.

Et les plier car la raison pour laquelle Apple a permis cette fois à The Verge de jeter un coup d'oeil à l'intérieur de ce bâtiment, se résume en un mot: bendgate: la donnée selon laquelle des utilisateurs de l'iPhone 6 (Plus) affirment que le smartphone sort plié de leur poche de pantalon. La question est de savoir combien d'utilisateurs prétendent avoir rencontré ce problème, s'il se manifeste encore et toujours, et s'il est dû simplement au fait de ranger l'appareil dans la poche, sans l'avoir soumis à d'autres actes 'barbares'.

C'est ici qu'Apple martyrise l'iPhone

© The Verge

La réponse d'Apple - que The Verge a pu vérifier dans le bâtiment de torture testing -, c'est que l'iPhone 6 est capable d'encaisser des coups durs. Avant d'aboutir dans les boutiques, l'appareil a en effet été soumis à des centaines de tests, non seulement dans ce bâtiment, mais aussi dans les poches des pantalons de milliers de collaborateurs d'Apple.

Quelque 30.000 exemplaires de l'iPhone 6 et de l'iPhone 6 Plus ont ainsi été testés, prétend le responsable du hardware, Dan Riccio, à The Verge: 'Ce sont les appareils que nous avons le plus testés. Du fait que nous y ajoutons toujours plus de fonctionnalités, il nous faut trouver une façon de les 'craquer', avant que nos clients le fassent.'

C'est ici qu'Apple martyrise l'iPhone

© The Verge

Les torture tests exécutés par Apple sont notamment: paramétrer des machines pour qu'elles exercent différents niveaux de pression sur les smartphones. Comme par exemple des poids jusqu'à 25 kilos sur l'écran et ce, des milliers de fois.

Ensuite, il y a le 'test de la position assise': une simulation de ce qui peut arriver à un iPhone dans une poche de pantalon, lorsqu'un utilisateur s'assied sur l'appareil. Le pire des scénarios envisagés, c'est quand le smartphone se trouve dans un jeans serré et que l'utilisateur s'assied sur une surface dure.

Dans le cadre d'un autre test encore, l'iPhone est 'tordu': d'une extrémité à l'autre.

Et ce n'est, selon Riccio, qu'un des bâtiments utilisés par Apple, puisque des tests à une échelle nettement plus grande encore sont effectués en Chine.

C'est ici qu'Apple martyrise l'iPhone

© The Verge

'Mais', ajoute Riccio, 'le véritable problème, c'est que si vous exercez une force suffisante pour plier un iPhone ou n'importe quel autre smartphone, l'appareil se déformera évidemment.''

Il est vraiment exceptionnel que ce genre de chose se passe dans le monde réel', estime le directeur marketing Phil Schiller. 'Mais si des situations se présentent, qui ne devraient normalement pas arriver, mieux vaut que les clients se tournent vers AppleCare ou un Genius Bar, où notre personnel examinera le cas', conseille-t-il, comme on pouvait s'y attendre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires