C'est donc l'iPad!

28/01/10 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Il y a peu de naissances qui ont été attendues avec autant d'impatience que le nouveau bébé d'Apple baptisé iPad. Il s'agit là d'un solide iPod Touch plutôt que d'un netbook Mac.

C'est donc l'iPad!

Il y a peu de naissances qui ont été attendues avec autant d'impatience que le nouveau bébé d'Apple baptisé iPad. Il s'agit là d'un solide iPod Touch plutôt que d'un netbook Mac.

Notre hôte à San Francisco était Steve Jobs en personne, comme toujours vêtu d'un pull noir et d'un jean bleu. "Y a-t-il encore de l'espace entre les ordinateurs portables et les smartphones?", a-t-il demandé de manière rhétorique, avant de présenter l'iPad.

L'iPad apparaît comme un solide iPod Touch d'une épaisseur d'un peu plus d'un centimètre, légèrement rectangulaire d'une longueur de quelque 25 cm et d'un poids d'1 kg environ. Son écran couleur tactile est du type IPS (à l'instar de celui des tout nouveaux iMac). L'iPad est fourni d'origine avec une capacité d'écriture 'solid state' compris entre 16 et 64 Go, de 802.11n WiFi et de Bluetooth. Il est en outre équipé d'un connecteur d'accueil, de l'USB et de dispositifs comme un clavier virtuel.

Il tourne sur iPhone OS soft, à la fois inchangé et adapté au plein écran. Apple se targue d'une autonomie d'utilisation de 10 heures et de 30 jours en standby. Son processeur, l'A4 à 1 GHz, - un modèle 'tout sur une puce unique' extrêmement intégré - y est sans aucun doute pour quelque chose.

Les logiciels actuels de l'iPhone tournent sur l'iPad, mais l'AppStore proposera aussi du software spécifique pour ce dernier. L'iPhone SDK supportera l'iPas, mais une version adaptée sera aussi disponible. Lors de la présentation, des versions adaptées des applications iWorks - KeyNote, Pages, Numbers (respectivement un logiciel de présentation, un traitement de texte et un tableur) - ont été exhibés, à raison de 9,99 dollars par application.

Parmi les autres logiciels, citons des navigateurs (affiche les versions 'grandes' des sites, pas les 'mobiles'), des jeux, etc. Il va de soi que l'iPad est un environnement naturel pour YouTube, Facebook et toutes les autres applications web, ainsi que le mail, les albums photos,... Outre la musique et les films du magasin iTunes, Apple proposera aussi l'environnement iBooks pour les livres au format ePub. A côté des démos du New York Times, Apple aurait conclu des accords avec les grands éditeurs américains tant à propos de livres de détente que de manuels scolaires.

Le prix de l'iPad débute à 499 dollars pour le modèle à 16 Go, en passant par 599 dollars pour le modèle à 32 Go, jusqu'à 699 dollars pour le modèle à 64 Go. Des versions 3G sont annoncées, qui coûteront chacune 130 dollars de plus. Il va de soi qu'il s'agit là de prix américains. Aux Etats-Unis, le service données sera fourni par AT&T avec, à partir de juin, aussi des services data internationaux. Les livraisons des modèles WiFi devraient démarrer d'ici 60 jours, et celles des modèles 3G d'ici 90 jours.

Apple introduit aussi des accessoires, comme une unité de stockage dans laquelle l'iPad peut être placé à la verticale, un pose-clavier ("idéal pour l'utilisateur qui saisit beaucoup de texte au clavier") et un étui de rangement pouvant aussi servir de support.

Et Jobs a indiqué sans ambages qu'il existe un public d'utilisateurs fin prêts: "L'ensemble des 75 millions de propriétaires d'un iPod Touch et d'un iPhone savent déjà comment utiliser l'iPad!"

En savoir plus sur:

Nos partenaires