C'en est fini de Nortel

22/06/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Le fournisseur canadien d'équipement télécoms Nortel sera liquidé et vendu par morceaux. Nokia Siemens Networks reprend déjà les divisions CDMA et LTE.

Le fournisseur canadien d'équipement télécoms Nortel sera liquidé et vendu par morceaux. Nokia Siemens Networks reprend déjà les divisions CDMA et LTE.

Depuis janvier, Nortel était déjà protégée de ses créanciers dans le cadre du 'Chapter 11'. Le management recherchait depuis lors une solution pour l'entreprise télécoms en difficultés. Une vente morcelée est donc le résultat de ces recherches.

Nokia Siemens Networks versera 650 millions de dollars pour acquérir les divisions sans fil de Nortel, la partie principale de la société. Elle reprend les technologies CDMA et LTE et quelque 2.500 collaborateurs. Cet accord doit cependant encore être approuvé et entériné, mais si tel est le cas, Nokia Siemens renforcera ainsi sensiblement sa présence en Amérique du Nord.

Les autres composantes de Nortel encore en vente sont la division qui s'occupe des grandes sociétés, celle en charge de l'équipement réseau optique pour internet dans les zones urbaines très denses, ainsi que la division VoIP, applications et le reste des activités de réseau sans fil.

En 2000, Nortel était encore la principale société du Canada. En raison de la bulle internet, de la concurrence accrue sur le marché télécoms et de divers scandales, Nortel a vu sa valeur se réduire considérablement. Elle occupe aujourd'hui encore 25.000 personnes. Chez nous, Nortel possède une filiale à Zaventem avec 30 collaborateurs, dont le sort n'a pas été précisé. Au cours de l'exercice 2007, la filiale belge avait encore réalisé un chiffre d'affaires de 31,4 millions d'euros.

Nos partenaires