Bye, bye les bracelets fitness, revoici les montres intelligentes

23/02/17 à 11:44 - Mise à jour à 11:43

Source: Datanews

Tant Fitbit que Garmin ont révélé leurs chiffres du dernier trimestre de l'année dernière. Même si les deux producteurs opèrent sur le marché des 'wearables', il semble que la stratégie de l'un donne de meilleurs résultats que celle de l'autre.

Bye, bye les bracelets fitness, revoici les montres intelligentes

© web

Fitbit, connue pour ses bracelets fitness, a essuyé une perte en 2016. Voilà ce qui ressort des chiffres trimestriels annoncés par l'entreprise. Selon ces chiffres, les tout nouveaux produits de Fitbit, à savoir Charge2, Alta, Blaze et Flex 2 représentent 96 pour cent de ses revenus. L'entreprise a réussi aussi à augmenter le nombre de ses utilisateurs actifs qui est passé de 16,9 à 23,2 millions en l'espace d'un an. Par contre, le nombre d'appareils vendus a lui diminué de 8,2 millions au dernier trimestre de 2015 à 6,5 millions durant la période correspondante de l'année dernière. Les rentrées de l'entreprise ont aussi régressé de 19 pour cent. Sur l'ensemble de l'année, en ce compris les rachats, Fitbit a essuyé une perte de 103 millions de dollars et s'attend à être de nouveau dans le rouge en 2017.

Tout le monde ne se porte pourtant pas mal sur le marché des wearables. Garmin par exemple, qui avait débuté en tant que fabricant de GPS, a enregistré durant le dernier trimestre de 2016 une hausse de ses rentrées de 10 pour cent, en grande partie grâce à la gamme de produits de fitness et d'activités extérieures proposée par l'entreprise. La firme suisse peut certes s'enorgueillir d'une gamme plus large que celle de Fitbit, incluant notamment des montres pour plongeurs et pilotes équipées des fonctions de traçage/suivi requises. Le chiffre d'affaires réalisé dans le secteur automobile a cependant reculé de 17 pour cent du fait de la baisse d'intérêt pour les boîtiers de navigation dans les véhicules. Garmin s'attend à ce que son chiffre d'affaires reste stable cette année. Certains départements croîtront, mais la branche GPS régressera par contre.

Montres intelligentes

Des chiffres trimestriels de Fitbit, il apparaît également que l'entreprise a absorbé l'année dernière son concurrent Pebble pour un montant inférieur à ce qui avait été estimé. Lors du rachat, aucune somme précise n'avait été citée, et les attentes tournaient autour de 40 millions de dollars. Il apparaît à présent que ce fut nettement moins, puisque Fitbit a versé 23 millions de dollars pour acquérir le pionnier dans le domaine des montres connectées, soit un peu plus que les 20,3 millions de dollars que Pebble avait réussi à récolter en 2015 grâce à une campagne sur Kickstarter. Le support des clients Pebble a été interrompu aussitôt après le rachat.

Ces derniers mois, Fitbit a du reste racheté non seulement Pebble, mais aussi Vector Watch et la jeune entreprise de solutions de paiement Coin. Elle entend ainsi miser davantage sur les montres intelligentes pour bien souligner que la vogue des gadgets fitness portables est bien révolue. "Nous croyons nous trouver dans une position unique nous permettant de proposer aux consommateurs ce qu'ils recherchent dans une montre connectée, à savoir des appareils racés et bien conçus, combinant les fonctions nécessaires et se focalisant principalement sur la santé et le fitness", déclare le CEO James Park à ce propos. Et d'ajouter que les montres intelligentes devront assurer le succès de l'entreprise à long terme.

En savoir plus sur:

Nos partenaires