Bull décroche un nouveau contrat MSP européen

17/02/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le groupe B-Trust (Bull, Unisys, TCS) a empoché un accord-cadre à grande échelle en matière de 'managed services provisioning' (MSP). Un passage devant le juge s'est cependant avéré nécessaire.

Le groupe B-Trust (Bull, Unisys, TCS) a empoché un accord-cadre à grande échelle en matière de 'managed services provisioning' (MSP). Un passage devant le juge s'est cependant avéré nécessaire.

Le contrat MSP pèse 70 millions d'euros sur 5 ans (avec un prolongement possible de 2 ans). "Il s'agit certes d'un accord-cadre", déclare Saskia Van Uffelen, CEO de Bull Belux. "Il faut donc encore patienter pour voir combien de contrats en découleront réellement." Pour Bull, il s'agit là d'un des plus importants contrats européens, à côté de ceux conclus avec la direction générale des impôts et avec l'union douanière (Taxud).

Néanmoins, le groupe B-Trust était aussi revenu les pieds sur terre en 2007, lorsque la Commission européenne décida de ne pas lui octroyer le contrat MSP, malgré une offre valable. La Commission avait affirmé à l'époque que certains prix de l'offre de B-Trust étaient anormalement bas et que l'offre ne répondait pas à certaines clauses légales importantes.

Mais l'an dernier, le juge estima que la Commission avait répudié à tort l'offre en question, entre autres parce que la Commission n'avait pas satisfait au droit de motivation, parce qu'elle avait insuffisamment analysé les justifications du groupe et parce que la décision prise au sein de la Commission ne l'avait pas été par la personne ad hoc.

Rectificatif L'article en date du 17 février 2009 concernant le contrat MSP européen comporte des informations inexactes dont le consortium B-Trust demande la rectification par la publication suivante :"Si le consortium B-Trust a bien déposé un recours début août 2008 contre la décision de la Commission en mai 2008 de ne pas attribuer le contrat MSP dans le cadre d'une procédure précédente, aucune décision du juge n'est intervenue dans le cadre de ce recours ni en 2008, ni en 2009.En aucun cas ce recours n'a pas pu avoir un quelconque effet, positif ou négatif, dans l'examen des offres soumises par les concurrents. L'article fait référence à une décision inexistante du juge en ce qui concerne ce recours pour en déduire des conséquences sur l'attribution du contrat MSP sont au mieux imaginaires et dans tous les cas préjudiciables tant pour l'intégrité de B-Trust que pour la Commission."

Nos partenaires