Bruxelles va contrôler plus strictement le rayonnement GSM

17/11/11 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Datanews

Un nouveau service de l'administration en charge de l'environnement de la Région bruxelloise va contrôler 450 demandes de permis environnementaux pour des antennes GSM existantes de plus de 120 Watts.

Bruxelles va contrôler plus strictement le rayonnement GSM

Un nouveau service de l'administration en charge de l'environnement de la Région bruxelloise va contrôler 450 demandes de permis environnementaux pour des antennes GSM existantes de plus de 120 Watts.

Les opérateurs Base, Proximus et Mobistar avaient jusque fin août pour régulariser leurs antennes GSM les plus puissantes. Voilà ce qu'annonce la ministre bruxelloise en charge de l'environnement, Evelyne Huytebroeck (Ecolo). A Bruxelles, le champ électromagnétique des antennes ne peut dépasser la norme de 3 volts par mètre. En outre, une limite d'1,5 volt par mètre dans un rayon de 200 mètres autour de chaque antenne est imposée chaque opérateur. La Région de Bruxelles-Capitale applique ainsi la norme la plus stricte au monde.

Le nouveau service environnemental entend à présent réduire la puissance des antennes, afin de mieux protéger les Bruxellois contre les risques potentiels des micro-ondes. Les opérateurs GSM avaient jusqu'au 31 août pour introduire leur demande.

L'environnement bruxellois va à présent effectuer des mesures précises dans le domaine des ondes électromagnétiques. Ces contrôles font suite à des plaintes déposées par des habitants et des communes. En outre, il y aura des mesures préventives à proximité des écoles, crèches et hôpitaux. Le nouveau service compte huit collaborateurs et utilisera, outre de l'équipement de mesure, un logiciel de simulation tridimensionnel.

"En cas d'infraction, un procès verbal sera dressé, lequel pourra engendrer une sanction pénale ou une amende", affirme Huytebroeck.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires