Bruxelles va analyser le trafic routier en temps réel

07/06/12 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Datanews

Bruxelles prépare un système capable d'analyser en temps réel le trafic routier dans la Région de Bruxelles-Capitale. En combinaison avec des données historiques, l'impact des mesures routières (temporaires) sur le trafic dans la ville pourra même être prévu. Le Centre de Mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale a à cette fin attribué l'adjudication à Macq, spécialisée notamment dans le software de gestion du trafic. Le contrat a une valeur de 940.000 EUR. Concrètement, Macq va développer un système qui collectera les données routières (typiquement une seule file à la minute), les stockera dans une Oracle Enterprise Database, avant de les analyser.

Bruxelles va analyser le trafic routier en temps réel

Bruxelles prépare un système capable d'analyser en temps réel le trafic routier dans la Région de Bruxelles-Capitale. En combinaison avec des données historiques, l'impact des mesures routières (temporaires) sur le trafic dans la ville pourra même être prévu. Le Centre de Mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale a à cette fin attribué l'adjudication à Macq, spécialisée notamment dans le software de gestion du trafic. Le contrat a une valeur de 940.000 EUR.

Concrètement, Macq va développer un système qui collectera les données routières (typiquement une seule file à la minute), les stockera dans une Oracle Enterprise Database, avant de les analyser. Pour le rendu web et la visualisation, appel sera fait à php en combinaison avec la structure Zend et GeoServer. Pour la partie analyse, le 'traffic model' et le traitement des données en temps réel, l'on utilisera les outils spécialisés Visum et Compas.

Toutes ces données seront ensuite lues dans Optima, un outil capable de faire des prévisions et des simulations en temps réel. C'est ainsi que le Centre de Mobilité pourra par exemple vérifier directement par le truchement des systèmes d'analyse et de rapportage (BI) l'impact sur le trafic dans l'heure qui suit, si l'on ferme un tunnel à un moment donné.

Actuellement, la Région de Bruxelles-Capitale utilise déjà plusieurs systèmes, mais ceux-ci ne permettent pas une approche homogène des 350 km de rues et des 25 tunnels que compte Bruxelles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires