Brocade entend gérer le datacenter du futur

10/06/10 à 10:36 - Mise à jour à 10:36

Source: Datanews

Convergence, virtualisation et cloud sont désormais la devise de tous les acteurs ICT. Estimant que le réseau sera le datacenter de demain, Brocade vient de dévoiler son architecture Brocade One.

Brocade entend gérer le datacenter du futur

Convergence, virtualisation et cloud sont désormais la devise de tous les acteurs ICT. Estimant que le réseau sera le datacenter de demain, Brocade vient de dévoiler son architecture Brocade One.

Son succès dans le monde du stockage en réseau SAN, Brocade entend bien le réitérer dans le datacenter de demain. "The entire network is your datacenter", estime John McHugh, chief marketing officer de Brocade, qui voit dans la virtualisation le premier pas sur la voie du cloud, qu'il soit privé, public ou mixte. D'autant que le rachat en 2007 de Foundry permet à la société de combiner son leadership en réseaux de données/stockage et celui de Foundry en réseaux IP.

Concrètement, Brocade One se positionne comme une architecture permettant d'avoir une vue unifiée sur l'ensemble des éléments du datacenter, certes dans certains cas grâce à un écosystème étendu. "Brocade One permet de simplifier et d'automatiser le datacenter, de même que lui donner une flexibilité maximale."

D'ores et déjà, Brocade a dévoilé plusieurs nouveaux produits, certains déjà disponibles, tandis que d'autres le seront dans les prochains mois. Et notamment le Virtual Cluster Switching qui permet de construire le premier "datacenter Ethernet fabric". Ou encore la Virtual Access Layer qui permet d'optimiser la gestion des hyperviseurs, le trafic et la migration entre VM, de même que le Brocade Network Advisor de gestion de réseaux LAN, SAN et convergés, ainsi que le Brocade Application Resource Broker qui assure la gestion des ressources VM. Mais Brocade a également dévoilé de nouveaux Asic, de nouveaux access and aggregation layer switches ou encore des ADC (Application Delivery Controllers) pour optimiser la disponibilité et la performance d'applications.

A l'en croire, ces divers éléments permettront de simplifier le déploiement de la virtualisation, d'optimiser le fonctionnement des applications et d'améliorer la disponibilité des réseaux, le tout en protégeant les investissements existants et à un coût moindre qu'actuellement. "Nos solutions apportent une réponse aux problèmes les plus difficiles que posent le datacenter", estime pour sa part Michael Klayko, CEO.

En savoir plus sur:

Nos partenaires