'Broadcom renonce à son offre sur Qualcomm'

14/03/18 à 14:04 - Mise à jour à 14:04

Source: Datanews

Le fabricant de puces Broadcom va retirer son offre sur Qualcomm. L'entreprise souhaite cependant encore et toujours rejoindre les Etats-Unis dans l'optique de futurs rachats.

'Broadcom renonce à son offre sur Qualcomm'

. © Getty Images/iStockphoto

Ce retrait d'offre n'est pas encore officiel, mais des sources de l'agence Reuters déclarent que l'entreprise va interrompre sa tentative de rachat. La raison en est que le comité américain des investissements étrangers (CFIUS) et le président Trump ont laissé entendre qu'ils ne souhaitaient pas que Qualcomm soit reprise par une firme étrangère.

Techniquement parlant, Broadcom est aujourd'hui en effet une entreprise de Singapour, même si une partie de son quartier général se trouve aux Etats-Unis. La firme envisageait du reste précédemment déjà de déménager entièrement en Amérique, et le souhaiterait encore et toujours.

Le projet de déménagement a pourtant de quoi étonner. C'est ainsi que Reuters fait observer que Broadcom paierait alors quelque 500 millions de dollars par an d'impôts supplémentaires. Mais d'un autre côté, dès que l'entreprise aura entièrement son siège sur le territoire américain, le CFIUS pourra plus difficilement bloquer des rachats ultérieurs, puisque ce comité ne s'occupe que des rachats étrangers.

Or, selon Reuters, Broadcom examinerait alors des rachats plus modestes qui ne dépendraient pas du CFIUS. Dans ce but, l'entreprise disposerait actuellement déjà d'une réserve de liquidités de 11 milliards de dollars et pourrait compter annuellement sur un flux de trésorerie de 9 milliards de dollars, à en croire des analystes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires