Bosch envisage un débouché dans le transport connecté

22/02/18 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Lors de sa conférence IoT, Bosch annonce la prochaine création d'un département axé sur les Connected Mobility Solutions. Il s'agira là d'une division occupant 600 personnes, destinée à accélérer la recherche des dix dernières années et à lancer des solutions sur le marché.

Bosch envisage un débouché dans le transport connecté

© Getty Images/iStockphoto

Cette création ne signifie pas que Bosch s'aventure aujourd'hui seulement dans le domaine des véhicules connectés. "Nous avons débuté en 2008 les premiers travaux exploratoires. Aujourd'hui déjà, 2,5 millions de véhicules connectés sont équipés de la technologie Bosch", déclare le CEO Volkmar Denner.

Le fait qu'une division séparée verra bientôt le jour, signifie surtout que Bosch regroupera tout ce qui touche à la mobilité connectée au sein de l'entreprise et sortira plus souvent des solutions concrètes sur le marché. Comprenez: la recherche effectuée au cours des dernières années va désormais rapporter de l'argent à Bosch qui ne souhaite pas citer de chiffres, mais qui se réfère à une étude de PWC, selon laquelle les services de mobilité et numériques vaudront d'ici quatre ans 140 milliards d'euros. Cette même étude prévoit aussi 450 millions de véhicules connectés d'ici 2025.

Parking

L'une des innovations sur laquelle se focalise l'entreprise, est le parking autonome. C'est ainsi que conjointement avec Mercedes-Benz, Bosch montre une démo d'une voiture qui vous dépose chez vous, puis se range d'elle-même sur un parking au moyen des capteurs embarqués.

"Rouler, c'est agréable, mais se parquer, personne n'aime çà. C'est comme passer l'aspirateur à la maison, c'est nécessaire, mais personne n'apprécie de le faire", affirme Dieter Zetsche, président de Daimler et directeur de Mercedes-Benz. "Des innovations comme le rangement autonome de la voiture donneront aussi aux gens plus de confiance dans les véhicules autonomes. Et ce n'est que le début d'une plus grande histoire."

Parmi les autres services proposés par Bosch, il y a cette technologie permettant de prévoir précisément l'autonomie d'une voiture électrique et ce, en combinant des données liées au style de conduite, au trafic en cours, aux conditions météorologiques, à la pression des pneus et à la charge de la voiture.

Allemagne et Chine

La nouvelle division occupera quelque six cents personnes réparties sur cinq sites en Allemagne et en Chine. "Nous tablons sur une croissance à deux chiffres avec les solutions que nous allons proposer", déclare le CEO de Bosch, Volkmar Denner. La division sera dirigée par Rainer Kallenbach, qui était jusqu'à présent surtout en charge du software chez Bosch.

Nos partenaires