Bogaert: moins de fonctionnaires grâce à des investissements IT

19/03/13 à 13:03 - Mise à jour à 13:03

Source: Datanews

Le secrétaire d'Etat à la fonction publique Hendrik Bogaert entend réduire à un rythme accéléré le nombre de fonctionnaires en investissant davantage dans l'IT. Mais comment cela va-t-il se présenter concrètement?

Bogaert: moins de fonctionnaires grâce à des investissements IT

L'année dernière, l'Etat a pu se passer de 2.200 fonctionnaires. Pour trois personnes qui s'en allaient, un seul nouveau était engagé. Mais Bogaert entend accélérer le processus en misant davantage sur l'ICT.

"Je pense qu'il faut un plan d'informations stratégique au sein de l'administration", déclare Bogaert à notre rédaction. "Nous avons recherché des possibilités et des projets synergétiques, même si cela a jusqu'à présent surtout été des projets technologiques. Ce qu'il faut faire à présent, c'est envisager des synergies d'activités. Les affaires intérieures ne vont bien entendu pas pouvoir tout faire conjointement avec, disons, le SPF Finances, mais il n'existe par exemple pas d'inventaire central à propos de qui veut suivre quels processus. Un plan d'informations stratégique pourrait faire un tour d'horizon de l'ensemble des points, de sorte que nous puissions, où c'est possible, utiliser des composants communs."

Les possibilités concrètes ou le montant qui sera investi, ne sont pas encore fixés. "Ce que nous allons faire maintenant, c'est nous réunir avec Fedict et tous les directeurs ICT et commanditer une étude. Celle-ci devrait nous permettre d'établir un plan et de savoir ce que l'on est prêt à faire. Le but, c'est de faire avec moins de fonctionnaires et de réinvestir ces économies dans l'informatisation de l'administration."

Pression au travail

Le gouvernement n'a actuellement pas d'argent en trop. Parler d'investissements n'est donc pas évident, même si le secrétaire d'Etat voit les choses autrement: "Nous devons ouvrir le débat sur les investissements dans l'administration, même en cette époque budgétaire difficile. Si nous n'informatisons pas, la pression au travail risque de devenir trop intense."

Bogaert estime que le gouvernement doit investir cette année déjà et réduire de manière accélérée le nombre de fonctionnaires là où c'est possible. En raison du vieillissement des cadres, cela peut se faire sans licenciements secs, mais en échange, les fonctionnaires restants devront être mieux équipés. Les moindres inconvénients qui minent la productivité, comme un serveur qui fonctionne trop lentement, doivent être gommés.

Sur Twitter Geert Mareels a déjà réagi en déclarant qu'un changement aussi rapide va se heurter à de la résistance. Mais Bogaert n'est pas du tout d'accord. A l'entendre, le secrétaire d'Etat communique beaucoup avec les fonctionnaires, et il est convaincu que ceux-ci sont pour le changement. Moins de fonctionnaires, mais mieux équipés, tel est l'objectif.

En savoir plus sur:

Nos partenaires