Blackstone renonce à Dell

19/04/13 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Source: Datanews

Le groupe d'investissement Blackstone retire son offre de 25 milliards de dollars. Les cartes distribuées dans le jeu du rachat de Dell sont donc remélangées.

Blackstone renonce à Dell

© Belga

Rappel des faits: Michael Dell, fondateur de Dell, entend, conjointement avec Silver Lake Partners, retirer son entreprise de la Bourse et a dans ce but lancé une offre de 13,65 dollars par action. Or Blackstone, avec d'autres partenaires, a lui aussi émis une offre provisoire de 14,25 dollars par action. De plus, l'investisseur Carl Icahn d'Activist ambitionne également de s'emparer de 58 pour cent de Dell avec une offre de 15 dollars par action.

Ces dernières offres étaient une mauvaise chose pour Michael Dell car si d'autres prennent le contrôle de l'entreprise, il risque en effet de perdre sa fonction de CEO. Dell passa alors à l'offensive et négocia avec Blackstone sans en parler à Silver Lake. Elle promettait en même temps d'indemniser tant Blackstone qu'Icahn pour les coûts consentis par leurs offres de rachat respectives, à condition qu'ils les retirent.

Aujourd'hui, l'on peut lire dans le Financial Times, sur base de sources anonymes, que Blackstone retire son offre. Cela signifie qu'il y a de fortes chances que Michael Dell mette la main sur sa propre entreprise avec, il est vrai, l'aide de Silver Lake Partners.

Des sources proches de Blackstone déclarent que le groupe d'investissement renonce notamment du fait qu'il ne dispose pas en interne d'une expertise technologique suffisante. Il y a en outre le fait qu'une grande partie de l'argent de Dell se trouve à l'étranger, ce qui n'est pas intéressant pour un investisseur. Le journal d'affaires fait cependant observer aussi que le renoncement succède aux informations publiées plus tôt cette semaine par IDC, selon lesquelles le marché du PC, mais aussi les ventes de Dell sont en net recul.

Cette semaine, Michael Dell a également rencontré Icahn. Ce dernier est autorisé à parler ouvertement avec les autres investisseurs, mais n'achètera pas plus de dix pour cent des actions de l'entreprise.

Nos partenaires