BlackBerry veut devenir l'ange gardien de l'Internet of Things

09/12/16 à 11:44 - Mise à jour à 11:43

BlackBerry, qui dans le passé a racheté de nombreuses petites entreprises, regroupe à présent ses achats. BlackBerry ne fabriquera plus de smartphones, mais entend gagner de l'argent en assurant la protection de l'internet des choses.

BlackBerry veut devenir l'ange gardien de l'Internet of Things

© Reuters

L'entreprise canadienne a baptisé son activité BlackBerry Secure. Selon elle, il y aurait aujourd'hui déjà deux milliards d'appareils intelligents rien que dans les entreprises. Et en 2020, ce nombre grimperait à 7,3 milliards.

Ces dernières années, BlackBerry a racheté notamment Watchdox, où des personnes peuvent partager des documents de manière sûre. Watchdox s'appelle désormais BlackBerry Workspaces. Good Dynamics, où des applis mobiles peuvent être développées, devient pour sa part BlackBerry Dynamics. Quant à Strong Authentication, permettant aux gens de se connecter rapidement avec une authentification à deux facteurs, elle se mue en BlackBerry 2FA. C'est sous ce nouveau giron que se place également le rachat d'AtHoc, où des organisations peuvent envoyer des messages d'aide vers des téléphones mobiles.

(ANP/WK)

Nos partenaires