Bitcoin n'inquiète pas la Belgique

06/09/13 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Datanews

Le ministre allemand des finances a répondu à une question parlementaire que la monnaie virtuelle Bitcoin était considérée comme de l'argent privé et qu'il ne voyait aucun problème à son existence. En Belgique également, le ministre des finances Koen Geens suit cette évolution, n'y voyant - pas plus que la Banque nationale - aucune objection.

Bitcoin n'inquiète pas la Belgique

Le ministre allemand des finances a répondu à une question parlementaire que la monnaie virtuelle Bitcoin était considérée comme de l'argent privé et qu'il ne voyait aucun problème à son existence. En Belgique également, le ministre des finances Koen Geens suit cette évolution, n'y voyant - pas plus que la Banque nationale - aucune objection.

Il n'existe pas de liste des entreprises belges utilisant Bitcoin dans la mesure où cette monnaie n'est soumise à aucune régulation. Mais selon Geens, son utilisation reste limitée à une poignée de commerçants. C'est ainsi que la Cellule de Traitement des Informations Financières n'a encore reçu aucune observation concernant Bitcoin.

Geens admet que l'anonymat et le manque de traçabilité de cette monnaie virtuelle risquent de favoriser la criminalité. Mais de nuancer en évoquant la circulation limitée de cette devise.

"Pour l'instant, il n'y a aucune indication que le système Bitcoin soit utilisé à grande échelle pour le blanchiment d'argent," réagit-il dans la question parlementaire. De plus, l'échange de grandes quantités de bitcoins serait détecté par les systèmes de contrôle financier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires