Bitcoin: menace pour l'économie mondiale ou tromperie?

24/05/11 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Datanews

Bitcoin est un système monétaire cryptographique "peer to peer" qui ne peut être contrôlé par les pouvoirs publics. Selon d'aucuns, cet argent virtuel constitue une menace pour l'économie mondiale. D'autres pensent qu'il s'agit d'une sorte de jeu de pyramide. Bitcoin a été inventé par un certain Satoshi Nakamoto, mais l'on ne sait pas exactement s'il s'agit du véritable nom d'une personne ou d'un pseudonyme. Son but était de concevoir une monnaie virtuelle qui ne peut être bloquée par des autorités, qui ne peut être imposée, qui peut s'échanger à de très faibles coûts et qui ne peut être détectée par les pouvoirs publics. Les bitcoins sont créés par un algorithme complexe. La quantité de bitcoins est limitée: d'ici 2140, seuls 21 millions de bitcoins seront fabriqués en tout.

Bitcoin: menace pour l'économie mondiale ou tromperie?

Bitcoin est un système monétaire cryptographique "peer to peer" qui ne peut être contrôlé par les pouvoirs publics. Selon d'aucuns, cet argent virtuel constitue une menace pour l'économie mondiale. D'autres pensent qu'il s'agit d'une sorte de jeu de pyramide.

Bitcoin a été inventé par un certain Satoshi Nakamoto, mais l'on ne sait pas exactement s'il s'agit du véritable nom d'une personne ou d'un pseudonyme. Son but était de concevoir une monnaie virtuelle qui ne peut être bloquée par des autorités, qui ne peut être imposée, qui peut s'échanger à de très faibles coûts et qui ne peut être détectée par les pouvoirs publics. Les bitcoins sont créés par un algorithme complexe. La quantité de bitcoins est limitée: d'ici 2140, seuls 21 millions de bitcoins seront fabriqués en tout.

Comment accéder aux bitcoins? Vous pouvez les "extraire" au moyen d'un programme informatique. Il faut cependant beaucoup de temps avant de trouver 1 bitcoin. Actuellement, il faut cinq années à un ordinateur portable normal pour créer un seul bitcoin. Quand on sait qu'un bitcoin vaut actuellement 4,78 euros environ, cela ne vaut clairement pas la peine d'encore les extraire avec des processeurs conventionnels. Voilà pourquoi les "mineurs" bitcoin disposent de coprocesseurs graphiques très bon marché pour effectuer les calculs nécessaires. En outre, certains complotent et extraient les pièces virtuelles en groupe, ce qui fait que les profits sont répartis entre eux.

Même si les bitcoins sont virtuels, ils vous permettent d'acheter des services et même de marchandises bien réelles. Sur le site web de Bitcoin.org, vous en trouverez un aperçu. Vous pouvez même parier avec les bitcoins. Les convertir en "argent réel" s'avère quelque peu plus malaisé, mais il existe des méthodes pour le faire. Il y a même déjà des Bourses virtuelles, où sont traités les bitcoins et où est fixée la valeur du bitcoin en "argent réel". Actuellement, il y a 6 millions de bitcoins en circulation. Ils représentent après conversion une valeur de 40 millions de dollars. Ce n'est pas beaucoup, mais la quantité peut croître rapidement au fur et à mesure que dvantage de personnes prendront conscience de l'existence des bitcoins.

Si les gens migraient en masse vers cet argent virtuel anonyme, cela pourrait en théorie menacer l'économie mondiale existante. Les bitcoins pourraient également compliquer la lutte contre la criminalité et l'argent noir. Dès à présent, il est par exemple possible d'acheter des drogues illégales avec des bitcoins. Voilà qui explique pourquoi des voix s'élèvent ci et là pour interdire purement et simplement les bitcoins. Mais le système est ainsi conçu que ce n'est quasiment pas possible. Comme il s'agit d'un système monétaire 'peer-to-peer', il n'y a pas de serveur central ou d'autorité qui puisse vous exclure ou vous arrêter. La lutte contre le téléchargement illégal n'a pas non plus rapporté grand-chose. Il en serait sans doute de même, si l'on interdisait les bitcoins.

Selon Adam Cohen, qui se qualifie lui-même d'économiste internet, le bitcoin est une tromperie. Dans un article posté sur Quora, il explique pourquoi. Il argumente que seules les personnes qui ont extrait les premiers bitcoins, en l'occurrence les inventeurs et quelques amis, peuvent en tirer avantage. Bref, Il s'agit d'une sorte de jeu de pyramide. Reprendre ici tous ses arguments serait quelque peu fastidieux, mais cela n'empêche qu'ils sont convaincants. Sa conclusion: attendez quelque peu, avant d'investir votre "argent réel" dans de "l'argent cryptographique".

En savoir plus sur:

Nos partenaires