Bientôt une 'tour' Imec

15/01/10 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

La croissance soutenue qu'enregistre l'institut de recherche en nano-technologie Imec se traduit par de nouveaux besoins en capacité de salle blanche et en bureaux.

La croissance soutenue qu'enregistre l'institut de recherche en nano-technologie Imec se traduit par de nouveaux besoins en capacité de salle blanche et en bureaux.

Le bureau d'urbanisme BUUR de Louvain conçoit, pour le compte de l'Imec, un plan d'architecture englobant une nouvelle salle blanche (déjà la 3e) et des surfaces de bureau. Pour ces salles, un concours international d'architecture avait été lancé, concours qui vient d'être remporté par le bureau d'architectes autrichiens Baumschlager-Eberle Architects. Le projet récompensé jouit d'ores et déjà de l'appui du bourgmestre Tobback qui considère le bâtiment comme un point de repère remarquable lors de l'entrée dans la ville.

Pour l'instant, la première partie de la nouvelle salle blanche est construite, la mise en service étant prévue dans le second semestre de cette année. Et au 1er semestre, la décision finale devrait être prise concernant la tour, ce qui devrait permettre le démarrage des travaux de construction à la fin de l'année ou au début 2011. Cette tour Imec accueillera des bureaux et des laboratoires dotés d'un équipement de base, ce qui n'a rien d'un luxe dans la mesure où certains collaborateurs travaillent aujourd'hui dans des conteneurs. Par ailleurs, l'Imec entend rester prudente dans l'affectation de ses moyens, compte tenu de la crise actuelle. En fonction des plans définitifs, les coûts de construction pourraient varier de 20 à 25 millions EUR.

La dernière phase du projet - à savoir la construction de la 2e partie de la salle blanche et l'aménagement d'une nouvelle entrée principale ainsi que d'un accès - exigent cependant le réagencement de l'avenue Celestijnen et du carrefour avec l'avenue Roi Baudouin. Le projet du BUUR à ce niveau est toutefois déjà jugé positivement par l'Administration des voiries et du trafic (AWV). Comme cet endroit est répertorié comme point noir (routier), son réaménagement ne devrait pas soulever d'objections, moyennant les procédures ad hoc.

Nos partenaires