Bientôt une banque de données flamande des signaux routiers

19/11/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

A Edegem, on s'est lancé dans la création d'une banque de données numériques de tous les signaux routiers de Flandre.

A Edegem, on s'est lancé dans la création d'une banque de données numériques de tous les signaux routiers de Flandre.

L'une des voitures équipées d'une caméra qui vont le permettre, a parcouru ses premiers kilomètres en présence de la ministre flamande de la mobilité, Kathleen Van Brempt. L'objectif est d'obtenir aussi d'ici 2010 un aperçu de toutes les routes carrossables de Flandre, pour pouvoir ainsi mieux réagir aux problèmes de mobilité, comme par exemple la circulation sur les petites routes.

C'est la région au sud-est d'Anvers qui a été choisie comme zone-test. Comme il y a de nombreux problèmes de circulation dus aux usagers qui entrent et sortent de la ville, des communes comme Aartselaar, Boechout, Kontich et Edegem sont très concernées par ce projet pilote. Ultérieurement, cinq voitures avec caméra sillonneront les autres provinces.

Tous les 5 mètres, une photo à 360 degrés sera prise. Cette information sera transférée vers un ordinateur central pour y être traitée. La ministre Van Brempt entend ainsi dresser un inventaire de tous les panneaux de signalisation et limitations de vitesse existants afin d'en examiner la pertinence et de réagir éventuellement à des situations illogiques.

Les données seront également acheminées aux appareils GPS des automobilistes, afin qu'ils sachent anticipativement à quelle vitesse ils peuvent rouler à tel endroit et ce, pour leur permettre de mieux se concentrer sur leur conduite. Les personnes handicapées pourront aussi savoir plus facilement où se situent les places de parking qui leur sont réservées. En tout, ce projet reviendra à quelque 15 millions d'euros.

Ultérieurement, le gouvernement flamand envisage d'adapter régulièrement son inventaire. La ministre estime que ces adaptations pourraient se faire tout simplement en vertu d'un accord avec les autorités locales.

Source: Belga

Nos partenaires