Bientôt, il devrait être plus facile d'utiliser Netflix en vacances

10/12/15 à 09:06 - Mise à jour à 09:06

S'il n'en tenait qu'à la Commission européenne, il serait bientôt possible d'emmener partout au sein de l'UE sa musique, ses films et ses abonnements TV. Pour cela, il n'y aurait plus de différence entre les pays au niveau du contenu proposé par les fournisseurs locaux.

Bientôt, il devrait être plus facile d'utiliser Netflix en vacances

© Netflix

Si vous allez en vacances en Espagne et que vous y utilisez Netflix, vous n'avez pas le même contenu à votre disposition qu'en Belgique. Par pays, l'offre de Netflix diffère car elle est adaptée au marché local. Mais s'il n'en tient qu'à la Commission européenne, c'en sera bientôt fini.

Actuellement, les entreprises de médias peuvent appliquer ce qu'on appelle le 'géo-bloc', qui fait que certains contenus ne peuvent être consultés que dans le pays concerné.

La Commission envisage la possibilité d'offrir un accès 'temporaire' aux services de diffusion étrangers, sans définir ce qu'elle entend précisément par 'temporaire'.

Du shopping partout

Les fournisseurs craignent que si la possibilité du géo-bloc disparait - et donc l'exclusivité locale -, les gens fassent leur shopping partout. Voilà ce qu'ils ont déclaré à Politico. Car pourquoi souscrire encore un abonnement à la Premier League ou à Netflix en Belgique, si la même offre est nettement moins chère en Slovénie? Actuellement, des services tels Netflix sont meilleur marché dans les pays à bas salaires qu'en Suède ou en Belgique par exemple. 'Si l'on pratique les mêmes prix partout, les gens paieront plus cher en Slovénie, en Grèce et en Tchéquie qu'ils ne le font aujourd'hui. Et si vous pratiquez partout le prix suédois, vous ne ferez qu'amplifier le piratage", affirme Rok Atkinson, président de l'Information Technology & Innovation Foundation, à Politico.

Uniformité européenne

La raison pour laquelle la Commission européenne souhaite que votre abonnement belge à Netflix propose le même contenu en Espagne qu'en Belgique, c'est tout simplement parce que vous payez pour cela. La Commission aspire aussi à une uniformité européenne, à savoir un marché numérique uniforme. En 2013, les habitants de l'UE ont passé plus d'un milliard de nuitées à l'étranger. La proposition de la Commission aurait donc un grand impact pour eux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires