BetaGroup propose de l'espace de travail aux jeunes entrepreneurs

22/11/10 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Datanews

Cette semaine, BetaGroup ouvrira à Etterbeek un espace de travail commun aux entrepreneurs technologiques. 'Pour un modeste montant mensuel, les jeunes entrepreneurs et indépendants pourront travailler dans un environnement agréable et tendance", déclare Jean Dérely, à l'origine de cette initiative. Ils bénéficieront gratuitement en sus des contacts avec d'autres pers"onnes ayant des vues et des buts similaires.' 'Coworking spaces' ou espaces de travail communs: il s'agit là d'une notion en vogue depuis quelque temps déjà aux Etats-Unis. Depuis peu, cette tendance se fait jour aussi en Europe. Sa mise en oeuvre est simple: regrouper de petits entrepreneurs et indépendants ayant des vues communes dans un environnement agréable et équipé de toutes les facilités, de sorte qu'ils puissent s'échanger des expériences et que cela puisse déboucher sur des synergies intéressantes.

BetaGroup propose de l'espace de travail aux jeunes entrepreneurs

Cette semaine, BetaGroup ouvrira à Etterbeek un espace de travail commun aux entrepreneurs technologiques. "Pour un modeste montant mensuel, les jeunes entrepreneurs et indépendants pourront travailler dans un environnement agréable et tendance", déclare Jean Dérely, à l'origine de cette initiative. "Ils bénéficieront gratuitement en sus des contacts avec d'autres personnes ayant des vues et des buts similaires."

'Coworking spaces' ou espaces de travail communs: il s'agit là d'une notion en vogue depuis quelque temps déjà aux Etats-Unis. Depuis peu, cette tendance se fait jour aussi en Europe. Sa mise en oeuvre est simple: regrouper de petits entrepreneurs et indépendants ayant des vues communes dans un environnement agréable et équipé de toutes les facilités, de sorte qu'ils puissent s'échanger des expériences et que cela puisse déboucher sur des synergies intéressantes.

"Le BetaGroup coworking space est conçu pour être une espèce d'incubateur technologique, où les jeunes entrepreneurs et indépendants peuvent travailler et grandir en toute quiétude et, qui sait, entrevoir des possibilités de collaboration", déclare l'initiateur, Jean Dérely. "Les personnes intéressées ne devront plus travailler chaque jour chez eux. De même, ils ne devront plus louer un bureau onéreux, pour lequel ils n'ont pas les moyens."

Le BetaGroup Coworking space se trouve dans un bâtiment d'usine rénové situé Rue de Pères Blancs à Etterbeek, à deux pas de la VUB. Il abrite six salles pouvant accueillir 20 personnes chacune.

"L'important, c'est que nos membres puissent travailler dans un environnement agréable", poursuit Dérely. "Sur ce plan, nous sommes parés, car en plus de salles de réunion, nous disposons aussi d'un espace de relaxation (où l'on peut notamment jouer au tennis de table et au baby-foot), d'un espace de rencontres informels, d'une cafétéria, ... Cela peut paraître très américain, mais le concept est en fait une alternative attrayante sur un marche du travail en évolution."

BetaGroup Coworking démarrera avec cinq formules d'abonnement différentes. D'un seul jour par semaine avec un 'flexdesk' jusqu'à une occupation de tous les jours dans un bureau fixe. "D'ici un an, nous visons quelque 120 membres, soit une cinquantaine de personnes par jour", déclare-t-on. "Le grand avantage au sein du secteur technologique, c'est qu'il n'y a généralement pas de grands concurrents parmi les freelances et que la collaboration peut être très poussée."

En plus de proposer le café et l'internet gratuits, Dérely entend aussi organiser des ateliers, par exemple en ce qui concerne la façon d'élaborer un business plan: "Nous devrons motiver nos membres, afin qu'ils forment de petits groupes et créent de petites entreprises. Une fois qu'ils seront cinq et prêts à voler de leurs propres ailes, ils devront chercher un gîte ailleurs."

Entre-temps, quelques dizaines de personnes ont déjà manifesté leur intérêt. "Il s'agit surtout de membres de BetaGroup, des développeurs du secteur web donc, mais quelques personnes du secteur du marketing se sont aussi déjà inscrites, tout comme deux consultants SAP. En outre, le co-fondateur de PlayFish, Sébastien de Halleux, a déjà promis qu'il viendrait travailler chez nous lors de ses passages en Belgique. Ce n'est pas inintéressant, car le succès d'un espace de travail dépend de la valeur de ses membres."

En savoir plus sur:

Nos partenaires