Ben Weyts rassemble des données de mobilité pour une application intelligente dédiée aux infos de voyage en temps réel

07/07/15 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

Source: Belga

Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) souhaite rassembler toutes les données de mobilité disponibles sur une plate-forme unique, susceptible de s'avérer utile pour le développement d'une application de mobilité intelligente. Mais ces informations pourraient aussi servir pour des sites web ou des panneaux de signalisation routière dynamiques.

Ben Weyts rassemble des données de mobilité pour une application intelligente dédiée aux infos de voyage en temps réel

Ben Weyts © BELGA

Le ministre Weyts avait annoncé, l'an dernier, qu'il souhaitait travailler sur une application de mobilité intelligente où toutes les informations de circulation seraient disponibles en temps réel. Cette application permettrait aux utilisateurs de visualiser les itinéraires les plus rapides. Cependant, le ministre N-VA s'était vu objecter, à l'époque, qu'il existait déjà des applications de mobilité et qu'on disposait déjà d'une foule d'informations, notamment via Google Maps.

Dans une réponse à une question écrite du député flamand Joris Vandenbroucke (sp.a), le ministre N-VA a toutefois souligné qu'"il n'existe toujours pas d'application qui fournisse des informations de voyage en temps réel sur tous les modes de transport. Voilà pourquoi il est donc certainement encore possible d'améliorer les applications existantes et de créer de nouvelles applications."

Données de mobilité ouvertes

Pour réaliser l'application annoncée, le ministre Weyts souhaite dans un premier temps créer un système ouvert de données de mobilité. Son objectif est de rassembler toutes les données de mobilité disponibles en Flandre (notamment les données de De Lijn et du Verkeerscentrum Vlaanderen, le centre flamand de contrôle du trafic) sur une plate-forme unique, par l'entremise du département Mobilité et Travaux publics (MTP). Ces informations pourraient être complétées par les renseignements fournis par la SNCB et la STIB, "sous réserve de l'offre de données ouvertes de ces acteurs", comme l'explique le ministre Weyts.

Les informations recueillies par ladite plate-forme pourraient non seulement permettre le développement d'une application de mobilité intelligente, mais aussi servir pour des sites web et des panneaux de signalisation routière, selon Ben Weyts.

Pour mener à bien cette mission, le département MTP collaborera avec un "partenaire externe" dont l'identité n'est, pour l'heure, pas encore connue.

(Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires