Ben Verwaayen, le patron de BT, s'en ira fin mai

08/04/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Début juin, le flamboyant Néerlandais Ben Verwaayen sera remplacé à la fonction de CEO de l'opérateur britannique BT par Ian Livingston. Verwaayen dirigeait BT depuis six ans et quitte le groupe, alors que les affaires et le cours de l'action vont moins bien.

Début juin, le flamboyant Néerlandais Ben Verwaayen sera remplacé à la fonction de CEO de l'opérateur britannique BT par Ian Livingston. Verwaayen dirigeait BT depuis six ans et quitte le groupe, alors que les affaires et le cours de l'action vont moins bien.

Durant les années '90, Ben Verwaayen (56 ans) a été longtemps le patron de KPN, qu'il a quitté en 1997 pour gagner le fournisseur américain Lucent, où il était le numéro deux dans la hiérarchie. Depuis début 2002, il préside aux destinées de BT. Au début, les Britannique étaient très sceptiques, mais grâce à son enthousiasme, il a réussi à faire évoluer l'entreprise BT qui se dispersait quelque peu en une société orientée services. En tant que premier CEO d'un opérateur historique, il a aussi été à la base du changement complet du réseau en une plate-forme à haut débit IP, ce qu'on appelle le '21st century network'. Ces derniers temps, les activités vont moins bien, et le cours de l'action a régressé de 10 pour cent. Une récente étude effectuée auprès de 11.000 Britanniques à propos de la qualité du fournisseur de services téléphoniques s'est conclue sur un résultat insuffisant pour BT.

Il y a six mois, le président de BT avait aussi été remplacé. Plus tôt cette année, Andy Green, le patron de BT Global Services, avait également quitté l'entreprise pour une fonction de CEO chez Logica. Et dans notre pays, Michel De Coster, responsable du Benelux, a récemment trouvé un emploi au sein de la haute direction chez Belgacom.

Ben Verwaayen sera remplacé par Ian Livingston, ex-patron de la chaîne Dixons. Livingston a rejoint BT en 2002 en tant que directeur financier et avait déjà été précédemment désigné comme successeur possible de Ben Verwaayen.

Nos partenaires