Belgacom WIN dans la ligne de mire du gouvernement wallon

22/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 21/06/07 à 23:59

Source: Datanews

La filiale WIN (IntraNet wallon) de Belgacom ne respecte pas les termes du contrat signé avec le gouvernement wallon. WIN doit accorder nettement plus d'attention aux besoins internet des PME wallonnes. Marie-Dominique Simonet, la ministre wallonne des télécoms, menace de prendre des mesures.

Le dossier WIN était, hier, sur la table du gouvernement wallon, lequel n'est pas tendre avec la filiale de Belgacom fondée en 1998. Du rapport d'évaluation, il appert en effet que WIN ne respecte pas un certain nombre d'obligations contractuelles. Voilà ce qu'on peut lire aujourd'hui dans le journal Le Soir. L'Elysette a donc demandé à la ministre wallonne des télécoms, Marie-Dominique Simonet, d'envoyer à Belgacom un procès-verbal de carences. "Ce que je souhaite, c'est que le contrat soit appliqué. Mais si Belgacom ne respecte pas ses engagements, je ne peux rien exclure. C'est surtout dans le secteur des PME que les manquements sont les plus criants. Mais les apports de Belgacom sont également insuffisants dans la recherche et le développement."C'est en 1998 que Belgacom WIN l'avait emporté sur France Telecom-Telindus après une âpre lutte. La filiale était appelée à renforcer la Wallonie sur le plan du haut débit et des applications internet. Belgacom WIN confia très vite l'offre internet pour les particuliers à sa propre filiale Skynet et s'adressa surtout aux entreprises avec des solutions d'intégration de réseau. Simonet fait cependant observer que si la plupart des PME wallonnes disposent certes d'une connexion internet, elles ne sont que 52 pour cent à posséder un site web.

Nos partenaires