Belgacom, toujours plus rapide que Telenet dans l'accueil de clients à la TV numérique

07/11/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Belgacom n'atteint certes pas les marges bénéficiaires de Telenet, mais continue à gagner du terrain dans le domaine crucial de la télévision numérique. Pour ce qui est de l'internet à haut débit pour les consommateurs, Belgacom doit pourtant s'incliner devant l'entreprise malinoise.

Belgacom n'atteint certes pas les marges bénéficiaires de Telenet, mais continue à gagner du terrain dans le domaine crucial de la télévision numérique. Pour ce qui est de l'internet à haut débit pour les consommateurs, Belgacom doit pourtant s'incliner devant l'entreprise malinoise.

Le nombre d'abonnés Belgacom à l'iDTV a crû de 52.139 au troisième trimestre, ce qui représente une hausse de 78 pour cent par rapport à la même période de l'année précédente. Au cours de ce même troisième trimestre, Telenet a, elle, crû de 40.000 unités, soit de 53 pour cent. Fin septembre, Telenet possédait 519.000 abonnés à la TV numérique contre plus de 443.000 pour Belgacom.

Par rapport à juin, les écarts de croissance en télévision numérique sont clairs: 13,33% de hausse lors du dernier trimestre pour Belgacom et 8,35% pour Telenet.

Mais sur le plan de l'internet rapide pour les consommateurs, le patron de Telenet, Duco Sickinghe, continue à faire la nique au CEO de Belgacom, Didier Bellens, puisque Telenet a crû de 2,55 pour cent par rapport à juin à 926.000 connexions, alors que Belgacom a progressé d'1,98 pour cent à 876.000.

Les résultats de Telenet n'intègrent pas encore l'effet de la reprise des clients d'Interkabel le 1er octobre dernier. Cet effet ne commencera à se faire sentir qu'à partir de ce trimestre-ci. Les chiffres TV de Telenet concernent donc les deux tiers de la Flandre et un morceau de Bruxelles, alors que ceux de Belgacom couvrent toute la Belgique.

Au plus tôt cet après-midi, le Conseil belge de la concurrence devrait annoncer si et dans quelles conditions Belgacom serait autorisé à racheter son concurrent Scarlet.

Après neuf mois, le chiffre d'affaires de Belgacom s'est établi à 4.427 millions d'euros, en baisse de 2,7 pour cent. Il s'agit là d'une conséquence de la réduction imposée des tarifs de terminaison et d'itinérance mobiles (MTR). Le cash-flow d'exploitation (ebitda) a régressé de 5 pour cent à 1.527 millions d'euros, ce qui représente une marge ebitda stable de 34,4 pour cent. Le bénéfice d'exploitation a diminué de 6 pour cent à 962 millions d'euros, et le bénéfice net s'est établi à 685 millions d'euros, en recul de 13 pour cent par rapport aux trois premiers trimestres de 2007.

Dans son rapport trimestriel, Belgacom réitère sa prévision annuelle précédente. L'entreprise table sur une diminution de son chiffre d'affaires de quelque 2 pour cent et sur une marge ebitda oscillant aux alentours de 33-34 pour cent.

Nos partenaires