Belgacom propose l'ADSL exclusif et la téléphonie IP

23/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 22/03/07 à 23:59

Source: Datanews

Belgacom propose pour la première fois un service ADSL exclusif, à savoir une connexion à haut débit sans lien avec un abonnement téléphonique. Et elle a introduit avec I-talk la téléphonie IP, même s'il s'agit d'un lancement en douceur. Elle craint peut-être un scénario catastrophe comme chez KPN aux Pays-Bas.

La semaine dernière encore, Scarlet annonçait l'ADSL haut débit sans que les clients doivent souscrire un abonnement téléphonique à Belgacom. A peine une semaine plus tard, Belgacom sort elle aussi de son chapeau un service DSL exclusif, ce qui signifie que les abonnés ne doivent plus verser chaque mois 17,5 euros pour leur abonnement téléphonique.Le journal De Standaard, qui publie cette information aujourd'hui, explique cependant que Belgacom reste prudente et n'en fait pas une super-promotion. Les clients au haut débit qui résilient leur abonnement téléphonique, doivent verser 6,2 euros de frais d'administration. Il est bien étrange qu'il faille payer pour résilier un service. Ca aussi, c'est une primeur Belgacom...Autre nouvelle: quasiment un an après sa première annonce, l'opérateur dominant lance la téléphonie IP sous l'appellation 'I-talk'. L'annonce n'est pas officielle, mais le service de téléphonie IP se trouve bien sur le site web, même s'il faut le chercher:[http://www.belgacom.be/private/fr/jsp/dynamic/product.jsp?dcrName=hbs_italk_classic]Belgacom teste ce service en interne depuis septembre dernier déjà avec quelque 500 utilisateurs. Il suffit de brancher le téléphone analogique sur le modem DSL (si du moins il est compatible). Belgacom propose trois formules: pour l'I-talk Classic, vous paierez 6,5 euros par mois, y compris une heure d'appel gratuite. L'appel passé vers une ligne Belgacom fixe revient alors à 10 cents, plus 5 cents de frais d'interconnexion. L'I-talk no limit revient à 17,5 euros par mois (exactement le même montant que celui de l'abonnement téléphonique ordinaire, donc), mais vous pouvez appeler sans aucune limite. Quant à I-Talk Happy Time, il coûte 15 euros et vous permet d'appeler gratuitement les lignes Belgacom durant les heures creuses.Scénario catastrophe chez KPNBelgacom s'en tient à un lancement en douceur, un test plus étendu en quelque sorte. L'entreprise craint probablement un scénario semblable à celui qui s'est manifesté chez les voisins néerlandais. Pour son service similaire 'InternetPlusBellen', l'opérateur KPN avait l'an dernier attiré plus d'un demi-million de clients, mais cela a tourné à la confusion suite aux nombreuses plaintes à propos de problèmes d'installation, de la piètre qualité, de l'interruption des communications et de l'assistance injoignable. En compensation, l'opérateur néerlandais a maintennt proposé deux mois d'appels gratuits aux clients d'InternetPlusBellen.Selon 'Nieuwsbrief Breedband', cette promotion a été entre-temps interrompue, et le nombre de connexions vendues par semaine a régressé de 20.000 à 10.000-15.000. Le nombre d'installateurs est passé de 350 à 440, et le personnel du centre d'appels a été renforcé: de 800 à 1.000 employés. KPN affirme que les plaintes se limitent à 5 pour cent des clients. Mais l'association de défense des consommateurs menace d'introduire des actions en justice si KPN ne met pas rapidement fin aux problèmes.

Nos partenaires