Belgacom privilégie la virtualisation à un nouveau centre de données

29/10/07 à 11:50 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

Il n'y aura provisoirement pas de nouveau centre de données Belgacom. Le géant télécom appréhende le coût de celui-ci et envisage son salut dans la virtualisation et la consolidation de ses serveurs.

Il n'y aura provisoirement pas de nouveau centre de données Belgacom. Le géant télécom appréhende le coût de celui-ci et envisage son salut dans la virtualisation et la consolidation de ses serveurs.

Le succès des centres de données est également ressenti chez Belgacom. L'entreprise possède des centres de données pour clients externes à Evere, Malines et Machelen pour une superficie de 10.000 m² et loue encore 300 m² en Wallonie. Ses autres centres de données sont destinés à une utilisation propre.

Mais la capacité de ces centres est quasi complètement exploitée. Voilà pourquoi Belgacom avait décidé explicitement depuis un petit temps déjà de construire un nouveau centre de données. Or, le journal De Tijd annonce à présent qu'elle y renonce. Les coûts, en l'occurrence quelques dizaines de millions d'euros, seraient jugés trop élevés. "Nous allons d'abord privilégier la virtualisation et la consolidation des serveurs, afin d'accroître l'efficacité de nos centres existants et de libérer ainsi de la capacité. Ceci n'exclut pas que nous érigions ultérieurement un tout nouveau bâtiment ailleurs. Nous évaluons la situation trimestre par trimestre."

Nos partenaires