Belgacom pose un ultimatum à ses fournisseurs

29/05/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Belgacom exige, dans un courrier envoyé à ses fournisseurs, qu'ils baissent pour le 1er juillet prochain leurs prix d'au moins 20%. S'ils refusent, ils risquent d'être mis à la porte, peut-on lire vendredi matin dans les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

Belgacom exige, dans un courrier envoyé à ses fournisseurs, qu'ils baissent pour le 1er juillet prochain leurs prix d'au moins 20%. S'ils refusent, ils risquent d'être mis à la porte, peut-on lire vendredi matin dans les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

L'initiative prend place dans le cadre d'un plan d'économie des coûtspour l'ensemble du groupe, selon Belgacom. A côté de meilleurs conditionsd'achat, Belgacom est également occupé à limiter le nombre de fournisseurs, explique le directeur des achats de Belgacom, Erik Kuik.

Selon le porte-parole de la société de télécommunications, Jan Margot,ce courrier n'a pas été envoyé à tous les fournisseurs. En outre, latendance inverse se produit également. "Nos fournisseurs nous demandentaussi de baisser nos prix. Plusieurs fournisseurs ont d'ailleurs déjàréagi positivement", explique-t-il. "Les prix baissent en raison de lacrise et c'est normal de faire correspondre les vieux contrats à lanouvelle réalité".

Le ministre pour l'Entreprise, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), aindiqué aux journaux du groupe Corelio avoir demandé au service de laconcurrence de lancer une enquête informelle. En tant qu'acteur dominanten matière de télécommunication en Belgique, on peut en effet se poser laquestion de savoir si la demande de l'opérateur national est un abus deposition dominante ou s'il s'agit de pratiques commercialesnormales.

Nos partenaires