Belgacom négocierait de nouveau avec KPN

06/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 05/09/06 à 23:59

Source: Datanews

Cinq ans après l'échec des négociations de fusion entre Belgacom et l'entreprise néerlandaise KPN, les deux parties envisageraient de nouveau la possibilité d'une collaboration étroite. Belgacom aurait mis le dossier KPN sur le tapis du gouvernement, écrit le journal De Tijd.

Le journal financier De Tijd se réfère ici à des sources gouvernementales. Le premier ministre Verhofstadt a fait savoir à la direction de Belgacom que l'opérateur devait rechercher un partenaire structurel. Et c'est KPN qui pointe de nouveau le bout du nez. Dans un premier temps, le gouvernement devrait cependant réduire sa participation dans Belgacom. Il y possède en effet encore une participation majoritaire de 50 pour cent +1 action, pour une valeur de quelque 5 milliards d'euros.Les négociations de fusion entre KPN et Belgacom avaient capoté en 2001 suite à un désaccord sur le prix correct. A l'époque, en raison de ses dépenses en matière de licences 3g mobiles surtout en Allemagne (E-Plus), KPN était aux prises avec un énorme endettement, mais ne souhaitait pas que Belgacom prenne pour autant l'avantage dans la fusion envisagée. En outre, il y avait aussi matière à discussion à propos du lieu d'installation du siège central. A ce jour, il n'existe guère d'exemples de fusions réussies entre des ex-monopolistes. Même TeliaSonera, la société résultant d'une fusion remontant à quelque quatre ans entre les opérateurs télécoms suédois et finnois, n'est pas considérée comme une réussite par les spécialistes. Autre point d'achoppement pour la fusion de KPN et de Belgacom: la filiale mobile Base qui devra être vendue.

Nos partenaires